2017, année de la génération Z ?

Les Z sont largement capables de se déconnecter !
Ecrit par

Entre Millennials et Génération Z, difficile d'y voir clair en matière de définition de la jeune génération. Heureusement, les jeunes eux-mêmes nous aident à y voir plus clair. La preuve tout de suite avec une analyse signée Clara Delcroix, lycéenne et fière d'être Z.

Aujourd'hui, pour s'adresser et engager la jeune génération, il est capital de comprendre que cette jeunesse se distingue en deux catégories principales, avec la génération Y d'un côté et et la génération Z de l'autre. Chacune d'elle a ses spécificités et, de plus en plus, son influence auprès des marques. Il y a quelques jours, nous vous parlions des premiers, alias les 20-35 ans, en vous dévoilant 4 points-clés qui marquent la rupture des Millennials avec leurs aînés. Il y a quelques heures, c'était au tour des plus jeunes d'être passés au crible, alors que nous vous expliquions comment la génération Z entraîne les marques dans la révolution digitale. Aujourd'hui, c'est Clara Delcroix, une lycéenne tenant un blog évoquant son propre regard sur la génération Z, qui nous en dit plus sur cette jeune génération qui grandit de plus en plus dans l'espace médiatique. Selon elle (et selon de nombreuses études), 2017 sera l'année de cette génération...mais la France n'est pas complètement prête. Comme elle le rappelle en préambule de son article, "entre 1997 et 2011, approximativement 27 % de la population mondiale est née. La génération Z représente à ce jour 2 milliards d’individus. C’est pourquoi la gen Z représente un groupe clef pour les marques".

generation y, generation z, millennials, différences, jeunes
Quand on vous dit que génération Y et Z sont différentes !

Et ce qui fait que 2017 sera spécifiquement l'année de la génération Z, c'est que les plus âgés de cette génération vont faire leur entrée sur le marché du travail dans les prochains mois, après avoir terminé leurs études supérieures. Et qui dit jeunes profitant d'un salaire dit jeunes le dépensant également ! Autant dire que les marques vont avoir tout intérêt à toucher efficacement cette cible dans les prochains mois, en misant sur les bonnes valeurs et les bonnes pratiques. Et c'est bien là le problème, selon Clara Delcroix, qui estime que "le problème, en France, c'est qu'on s'est concentré sur la génération Y". Et d'ajouter, "de toute évidence, le gros problème avec nous, les Z, c’est que nous avons une manière de penser et d’agir totalement différente de la vôtre… et ce, tout le temps et partout ! À partir de là, difficile pour des « vieux » comme vous de pouvoir nous comprendre". La jeune fille répond à son tour aux propos véhiculés par Simon Sinek il y a quelques jours, et auxquelles a déjà répondu une Millennial. Chaque génération a sa vision des choses à montrer ! Et ce sont les propos sur la connexion permanente des jeunes qui ne passent pas. "Nous sommes entièrement capables de nous déconnecter ! Si je le souhaite, pendant les vacances, je peux laisser mon portable de côté pendant plusieurs heures, voire jours (et je ne dis absolument pas que je vais aller sur un ordinateur ou une tablette en contrepartie) ! Et ne pensais pas que je sois la seule…Cependant, vous avez tendance à oublier que l’on peut se servir de son smartphone pour d’autres choses : GPS, appareil photo, caméra, montre, guide d’identification des plantes ou des papillons". Alors, qui aura le dernier mot en 2017 ? On prend le pari sur la génération Z, de notre côté !

Source : http://cladelcroix.mondoblog.org/ - Crédit : x, KPCB