La publicité dans les médias, les Millennials l'acceptent-elle ?

Les jeunes et la pub, ça matche !
Ecrit par

On le sait, les jeunes ont une relation complexe avec la publicité, comme en atteste parfaitement l'essor des AdBlockers. Mais c'est pourtant une réalité : les moins de 35 ans sont loin de lui fermer la porte, notamment dans les médias. La preuve avec une nouvelle étude signée Nielsen.

Pas toujours facile de cerner la jeune génération, heureusement, au quotidien, la rédaction d'Air of melty se donne pour mission de vous aider à toujours mieux y parvenir. Dans cet état d'esprit, il y a quelques jours, nous vous faisions savoir qu'une étude signée Kantar Media révélait que la génération Z était moins réceptive que les Millennials au native advertising. Par ailleurs, une étude menée par LaunchLeap insistait un peu plus tôt sur le fait que la génération Y est en recherche de simplicité et de fluidité, un état d'esprit à adopter d'urgence par les marques. "Les millennials sont ouverts à interagir avec des marques et leurs contenus. Ils sont intrigués par des nouvelles informations sur des produits. Cependant avec eux, il faut que ça soit fait d'une manière fluide, digestible et ergonomique", expliquait alors Thomas Sychterz, CEO de LaunchLeap. Savoir que les jeunes sont ouverts à la communication des marques en général, c'est un bon point. Mais qu'en est-il de leur rapport à la publicité dans les médias qu'ils consomment ? L'institut Nielsen s'est penché sur la question.

étude, nielsen, publicité, digital, médias, millennials, jeunes
Les 18-35 ans sont les plus tolérants !
étude, nielsen, publicité, digital, médias, millennials, jeunes
La publicité sur le mobile est bien acceptée par les Millennials.

Dans le cadre de sa nouvelle étude américaine, "Millennials on Millennials", l'institut Nielsen a ainsi dévoilé plusieurs résultats de fréquentation média aux USA portant notamment sur l'acception de la publicité par cette cible. Cette étude est ainsi l'occasion d'apprendre, par exemple, que les 18-34 ans déclarent être les moins gênés par la publicité sur ce support, à hauteur de 46% versus 39% pour les plus de 35 ans. Ils reconnaissent même à 75% que la publicité est légitime si le contenu est gratuit (un chiffre qui s'élève à 70% pour les 35+). Vous l'aurez compris, les jeunes comprennent parfaitement l'existence de la publicité dans les médias et ils la tolèrent aisément à condition d'y trouver leur intérêt, comme c'est le cas en ayant un accès gratuit au contenu par exemple. Les 13-18 ans, alias la génération Z, semblent également consommer dans le même état d'esprit. Ainsi, seuls 40% des 13-18 ans et 42% des 18-35 ans réfutent la publicité "quelles que soient les circonstances" contre 44% de leurs aînés. Les 18-24 ans sont par ailleurs 51% à reconnaître cet équilibre sur support mobile. Ils devancent les autres tranches d’âge (dont les 25-35 ans et les 2-17 ans, qui affichent des taux respectifs de 46% et 45%) sur cette appréciation. On vous l'avait dit, entre les jeunes et la publicité, se joue une romance compliquée...mais pas fermée du tout aux annonceurs !

Crédit : nielsen, prisma media solutions