9 jeunes sur 10 prêts à de grands compromis pour trouver un emploi, génération motivée décryptée !

Les jeunes et l'emploi, une histoire compliquée !
Ecrit par

Allant à l'encontre de bien des idées reçues persistant sur la jeune génération, de nombreuses études montrent aujourd'hui que les jeunes sont très motivés à l'idée de travailler. C'est notamment le cas de l'enquête trimestrielle Prism'emploi, qui montre aujourd'hui que, entre autres choses, 87 % des jeunes sont prêts à changer de secteur d’activité pour faciliter leur insertion sur le marché du travail. Décryptage d'une génération motivée, par ici !

La rédaction d'Air of melty ne cessera jamais de vous le répéter, comprendre le rapport de la jeune génération au travail vous aidera à comprendre qui est réellement cette jeune génération, puisque la vie professionnelle occupe indéniablement une place importante dans leur quotidien. C'est ainsi que, il y a deux semaines, nous vous dévoilions en exclusivité des données issues du Baromètre Edenred-Ipsos 2015 et décryptant le rapport des jeunes Français au travail. Quelques semaines plus tôt, nous vous avions dévoilé les vraies attentes des jeunes au travail, entre rémunération, stabilité et ambiance de travail. Ces attentes en question avaient été mises en lumière par Prism'emploi dans le cadre d'une grande étude. Aujourd'hui, l'institut vient de dévoiler les résultats de son enquête trimestrielle, qui montre à quel point les jeunes sont aujourd'hui "prêts à consentir à de nombreux sacrifices pour trouver un emploi : changer de métier, s’orienter vers un autre secteur, adapter leur formation". Les détails, c'est par ici !

Selon l'étude de Prism'Emploi, en 2015, 85% des jeunes âgés de 18 à 24 ans se déclarent prêts à accepter un poste différent de celui pour lequel ils ont été formés. De même, 87% se disent prêts à travailler dans un secteur d'activité qu'ils n'envisageaient pas au début de leurs recherches. Enfin, près de 8 jeunes sur 10 (78%) se disent prêts à changer d'orientation en cours de parcours professionnel. Cela étant dit, les jeunes ne sont par pour autant prêts à accepter n'importe quel poste. Ainsi, aux yeux des jeunes, en cas de difficulté à trouver un emploi, il est facile de se tourner vers la vente (68%), les fonctions de cadre ou d'attaché commercial (56%), d'employé dans le secteur de l'hôtellerie-restauration (50%) ou encore de conducteur de véhicule (44%), tandis que les postes d'aide-ménagère, aide à domicile, cuisinier ou encore ouvrier qualifié du second oeuvre peinent à convaincre, même en cas d'urgence. En cause ? La "pénibilité" des postes, qui constitue le principal frein des jeunes pour se tourner vers ces emplois. Vous le voyez donc, à l'heure actuelle, les jeunes sont prêts à faire de nombreux compromis dans l'optique de trouver un emploi. Mais on ne leur fera pas pour autant faire n'importe quoi !

Crédit : X, ESS