Société

Alcool au volant : Quelle attitude en vue pour les Jeunes Français pendant les fêtes de fin d'année ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Alcool au volant : Quelle attitude en vue pour les Jeunes Français pendant les fêtes de fin d'année ?

Tic tac, tic tac, les fêtes de fin d'année se rapprochent à grands pas. Pendant ces repas en famille ou entre amis, l'alcool coule souvent à flot. À ce sujet, une nouvelle enquête signée quel-assureur.com s'intéresse à l'attitude que les jeunes conducteurs prévoient d'adopter après des repas alcoolisés.

On vous en parle régulièrement sur Air of melty, la jeune génération est composée de bons vivants qui aiment se faire plaisir à table. À tel point, en fait, que près d'un jeune sur trois est prêt à manger seul au restaurant tant qu'il se régale. Au-delà d'aimer bien manger, les moins de 35 ans ont aussi un rapport particulier à l'alcool. Une récente étude menée par l'Office français des drogues et des toxicomanies (OFDT) a ainsi récemment montré que les moins de 20 ans sont très sensibles aux publicités sur l'alcool. À présent, c'est une enquête réalisée par quel-assureur.com qui nous permet d'avoir une autre vision du rapport des plus jeunes à l'alcool en s'intéressant à l'attitude des jeunes Français durant les fêtes de fin d'année. Alors, les jeunes conducteurs ont-ils une attitude responsables sur ce sujet ? La réponse est oui, globalement. Ainsi, parmi les jeunes sondés (18-35 ans) qui prévoient de boire de l'alcool à l'occasion des fêtes de fin d'année, 89% affirment être conscients des dangers de l'alcool au volant. Toutefois, près d'un jeune sur deux (19%) avoue qu'il prendra le volant malgré le fait qu'il aura bu.

Heureusement, parmi les personnes qui comptent faire les repas des fêtes hors de chez eux, 39% prévoient de dormir sur place (contre 39% qui pensent rentrer chez eux à la fin de la soirée). Pour 23% des jeunes, il reste encore à décider où ils dormiront. Les français qui veulent revenir chez eux après le dîner prévoient d’utiliser les moyens de transport suivants : 52% leur propre voiture, 15% du covoiturage, 3% un Uber ou un taxi, 7% les transports en commun (bus, tram, vélo). Enfin, 13% désigneront un Sam (conducteur qui ne doit pas boire) pendant ou après les repas des fêtes. En ce qui concerne la prévention contre la consommation d'alcool au volant, 8 jeunes sur 10 pensent que cela devrait commencer dès l'école primaire. Par ailleurs, 64% des jeunes sondés pensent qu'il faudrai alourdir les sanctions pour conduite en état d'ivresse durant la période des fêtes et 39% seraient pour que le permis de conduire soit systématiquement annulé suite à un contrôle d'alcoolémie positif au volant. Par ailleurs, 29% sont favorables à la mise en place d'une législation « tolérance 0 » concernant l'alcool au volant, pour tous les conducteurs. Enfin, on notera que 72% des jeunes Français ont déjà retenu un proche (un ami, un membre de la famille) qui s’apprêtait à prendre sa voiture en ayant trop bu. Dans ce contexte, près de 7 jeunes sur 10 (69%) pensent que des contrôles renforcés (alcool et/ou vitesse) sont judicieux pendant la période des fêtes et ils sont presque tout autant à considérer que les spots de prévention devraient être multipliés en cette période (TV, affiches, radio, prospectus, etc.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Comment les Millennials français vont-ils choisir leurs voyages en 2020 ?
À lire aussi
Quelles bonnes résolutions pour les Millennials en 2020 ?
À lire aussi
Activités planifiées ou spontanées, qu'est-ce qui séduit le plus la jeune génération ?
À lire aussi
Quel est le vrai rapport des Millennials à l'écologie ?
À lire aussi
À quoi les Millennials français sont-ils prêts à renoncer pour partir en voyage ?
À lire aussi
47% des millennials se sentent incompris par leurs aînés, "Ok Boomer" ?
Encore plus de contenus
Alcool au volant : Quelle attitude en vue pour les Jeunes Français pendant les fêtes de fin d'année ?
Pixel de tracking