Société

Economie : Les jeunes français à la traîne en matière de culture financière et budgétaire, aux banques de les informer pour les séduire

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
L'apprentissage commence au plus jeune âge !

A la fin du mois de juin, nombreuses sont les banques qui ont lancé des campagnes publicitaires en vue de séduire les étudiants et les bacheliers. Et s’il fallait commencer l’opération séduction plus tôt ? Un rapport Pisa vient de démontrer que les jeunes français de 15 ans sont très mal informés en matière de culture financière et budgétaire. Si les banques prenaient en charge cette formation, elles auraient peut-être l’occasion de construire une relation de confiance avec les jeunes…

En mai dernier, fort du constat que de nombreuses banques considèrent les jeunes comme des clients à séduire, à engager et à mobiliser, Air of melty vous dévoilait un certain nombre d’idées reçues à oublier concernant le rapport des jeunes à la banque. Non, tous les jeunes ne sont pas étudiants ; non, ils ne sont pas nécessairement autonomes plus tôt ; non, les jeunes ne sont pas aussi volatiles qu’on ne le prétend et, enfin, non, les jeunes ne veulent pas forcément d’une banque 100% digitale. Si les banques veulent réussir à convaincre les jeunes de rejoindre leur institut, elles doivent s’y prendre très tôt. En effet, selon l’étude BVA mise en place pour la Caisse d’Epargne en mai dernier, 8 jeunes sur 10 ouvrent leur premier compte dans la banque de leurs parents, car ils ont besoin de repères, de conseils, et y restent ensuite généralement. Une nouvelle étude de l’Organisation de coopération et de développement économiques vient de confirmer le fait que les banques ont un grand coup à jouer en s’adressant aux plus jeunes, sans même attendre la majorité ou le Bac, comme l’ont fait de nombreuses campagnes récentes.

La maîtrise d'un budget, ce n'est pas forcément simple...
Crédit : X

Le rapport Pisa question, mené auprès de jeunes de 15 ans dans 18 pays différents, vient en effet de montrer que, particulièrement en France, les jeunes semblent bien mal s’y connaître dans la finance ! Notre pays obtient en effet des résultats inférieurs à la moyenne des pays étudiés et se place onzième sur dix-huit en matière de culture financière et budgétaire. Les auteurs de l’enquête ont souhaité mesurer « les connaissances et les compétences financières dont les jeunes ont besoin pour passer de l’école aux études supérieures, à la vie active ou à la création d’entreprise ». Il s’agissait, pour les 29 000 élèves interrogés, de répondre, lors d’un test d’une heure, à un QCM lié à des questions financières et budgétaires pouvant s’appliquer à la vie quotidienne. A ce test, les premiers de la classe sont les élèves de Shanghaï, qui récoltent une note clairement supérieure à tous les autres pays en lice. Concernant la France, 19,4 % des jeunes ayant participé au test de connaissances se trouvent en dessous du niveau de compétences ‘de base’ en culture financière.

Le Bac, une bonne période pour s'adresser aux jeunes, mais ce n'est pas suffisant !
Crédit : X

Quelques jours après que notre Question du Jour se soit demandé si les lecteurs de melty.fr étaient plutôt économes ou dépensiers pendant l’été, l’enquête Pisa explique ici que nombreux sont les jeunes français qui peuvent "au mieux faire la différence entre besoins et souhaits, prendre des décisions simples sur les dépenses quotidiennes et savent à quoi servent des documents financiers courants, tels qu’une facture". Les plus compétents, de leur côté, sont aptes à saisir le sens de documents financiers plus complexes et sont capables de prendre des décisions engageant leur budget sur une longue durée. Selon l’étude, ils seraient 28 % à atteindre un tel niveau de compétence, ce qui représente près d’un jeune sur trois au final. Au final, il semblerait que les jeunes soient prudents quant à la gestion de leur budget, mais il est fort possible qu’ils manquent de connaissances théoriques pour bien le faire. C’est en cela que les banques doivent rentrer en jeu !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
8 jeunes urbains sur 10 adeptes de l’économie du partage
À lire aussi
Le Vamping, la (pas si) nouvelle tendance de la génération X accro à l’Internet
À lire aussi
Génération Z : Une génération d’entrepreneurs qui pourrait révolutionner le commerce traditionnel !
À lire aussi
Shopping : le "Showroom", le nouveau mode d’achat des jeunes, alliant online et offline
À lire aussi
Le mariage beta, la nouvelle tendance de la génération Y qui cherche des mariages à durée déterminée
À lire aussi
Restauration : Les jeunes privilégient la qualité au prix et à la rapidité, même dans les fast-foods
Encore plus de contenus
Economie : Les jeunes français à la traîne en matière de culture financière et budgétaire, aux banques de les informer pour les séduire
Pixel de tracking