Emploi : Génération Y vs Génération Z, quelles priorités pour quelles transformations du recrutement ?

Ecrit par

Ce mois de septembre 2017 signe indéniablement le début d'une nouvelle année de travail pour tous et notamment pour les jeunes, qui sont de plus en plus nombreux à débarquer sur le marché du travail. Qu'on se le dise, les 18-35 ans débarquent à leur manière, avec des exigences qui forcent les entreprises à transformer leurs process de recrutement.

Au boulot, la jeune génération ! Vous le savez, la mission que se donne la rédaction d'Air of melty au quotidien, c'est de vous aider à bien cerner la jeune génération. Et, indéniablement, cela passe également par comprendre son rapport au marché du travail, qui constitue un élément capital de sa vie quotidienne et une partie importante des espoirs concernant son avenir. À ce sujet, deux générations se distinguent : alors que nous vous avons déjà présenté les 5 caractéristiques qui définissent la génération Z au travail, nous vous avons aussi récemment fait savoir que la qualité de vie au travail constituait la réelle priorité des Millennials dans la recherche d'un emploi. Aujourd'hui, c'est une infographie signée Yatedo qui s'amuse à confronter les deux générations et ce qu'elles transforment dans les méthodes de recrutement. L'occasion de découvrir, ainsi, que la génération Z est encore plus tournée que ses aînés vers la qualité de vie au travail : concrètement, 61% d'entre eux estiment ainsi que la QVT est plus importante que le salaire, tandis que 31% des Millennials déclarent avant tout rechercher une stabilité financière, devant un équilibre vie privée/vie professionnelle, du sens dans leur travail, un travail en équipe ou encore un bon partage des tâches. De leur côté, les autres priorités de la génération Z sont l'innovation dans les projets, un projet plus qu'un poste, une entreprise transparente et éthique, tout cela sans oublier une entreprise avec une vision internationale. Et quelles incidences ont ces attentes sur le recrutement des entreprises au juste ?

Comme le présente l'infographie, les entreprises doivent s'adapter à cette nouvelle réalité dans leur manière d'appréhender le recrutement de nouveaux talents dans leurs équipes. En cela, elles doivent à la fois miser sur des critères objectifs, comme par le passé, et des critères plus subjectifs. Concernant les critères objectifs, les entreprises rechercheront des compétences techniques précises, des diplômes, des expériences diverses et des écoles spécifiques. En effet, on retiendra que 67% des recruteurs ciblent des écoles et des universités précises. Concernant les critères subjectifs, ce qui est le plus recherché aujourd'hui, à l'heure où 52% des DRH accordent autant d'importance aux soft kills qu'aux hard skills, c'est l'autonomie, la créativité, la passion, la force de proposition et la polyvalence. Bam.

Enfin, l'infographie insiste sur le fait que, contrairement au recrutement d'hier, qui était plutôt passif, le recrutement de 2017 se doit d'être "actif, agile, mobile et digital". Dans le détail, les entreprises doivent faire en sorte de développer leur marque employeur, mettre en place des messageries instantanées avec des collaborateurs-ambassadeurs et miser sur le multi-support, à l'heure où le recrutement sur mobile représentera 51% du trafic mondial en 2018. Vous l'aurez compris, l'avenir du marché du travail, c'est aujourd'hui qu'il se joue !

Crédit : x