Food

En quoi le confinement a chamboulé les habitudes alimentaires de la jeune génération ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
En quoi le confinement a chamboulé les habitudes alimentaires de la jeune génération ?

Pendant le confinement, tout (ou presque) a changé dans le quotidien des Français. C'est notamment vrai sur le plan de l'alimentation. Coronapéros, cuisine plus saine et plus locale, repas devant l'écran, Just Eat et l'IFOP font le point sur les nouvelles habitudes food des jeunes Français.

Cela se confirme de plus en plus, en cette année 2020, il y aura vraisemblablement un avant et un après confinement. C'est un fait, les semaines passées à la maison sans avoir la possibilité de sortir ont eu un impact fort sur l'état d'esprit des 18-35 ans. D'ailleurs, à ce sujet, on apprenait il y a peu grâce à une étude menée par Jam que 7 jeunes sur 10 ont décidé de miser sur des bonnes résolutions pour le déconfinement. Un quart de ces jeunes ont même déjà leur liste qui est prêt : ils sont ainsi 28% à vouloir faire plus de sport, 23% à vouloir prendre du temps pour eux-mêmes (ce qui tend à confirmer l'essor d'une tendance JOMO) et aussi 21% à avoir en tête de changer leurs habitudes alimentaires. Sur le plan de l'alimentation, toujours selon l'étude Jam, les jeunes sont nombreux à avoir adopté une consommation plus engagée pendant le confinement (69%), en consommant moins, plus local et en misant plus sur le bio et le zéro déchet. Et cela promet de continuer pour les semaines et les mois à venir, donc. Aujourd'hui, c'est le dernier volet de l’étude DATALICIOUS menée par Just Eat et l’IFOP qui s'intéresse à la manière dont le confinement a impacté les repas des Français, avec quelques chiffres concernant les 18-34 ans qui mettent en lumière plusieurs tendances de fond.

En quoi le confinement a chamboulé les habitudes alimentaires de la jeune génération ?
Crédit : gilaxia,Getty Images

Au-delà de remarquer que les semaines de confinement ont poussé l'ensemble des Français et notamment les plus jeunes à manger local et plus sain, l'étude menée par Just Eat et l'IFOP montre que l'on a jamais autant mangé devant les écrans que ces dernières semaines. Mais devant quel type de programme au juste ? Alors que 17% des Français interrogés ont déclaré manger plus souvent en regardant le journal télévisé, c'est le cas chez 25% des 18-24 ans. En marge de cela, nombreux sont ceux qui ont savouré leur repas devant une série et plus d'un jeune sur deux a dîné devant sa webcam, en profitant d'un moment entre proches à distance. En marge de cela, l'étude montre bien que, pendant ces semaines d'isolement, la nourriture a représenté un confort indéniable. Ainsi, toutes catégories d'âge confondues, "près d’un tiers des Français et Françaises ont cherché une forme d’apaisement avec la nourriture. Un comportement accentué chez les jeunes (38% des 18-34 ans), les femmes (30% vs 26% chez les hommes) et les personnes confinées avec des enfants (34%)". Reste désormais à savoir quelles seront les conséquences du déconfinement sur ces différents points. En tout cas, on sait déjà que plus de 15% des Français prévoient de réduire les apéros. Les "coronapéros" à distance, c'est terminé !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les Millennials français, plus gourmands que leurs aînés pendant le confinement ?
À lire aussi
Les Millennials, de nouveaux cordons bleus grâce au confinement ?
À lire aussi
Quelles sont les nouvelles habitudes alimentaires des jeunes en 2020 ?
À lire aussi
Les 18-35 ans, les clients les plus au rendez-vous pour soutenir les restaurateurs
À lire aussi
La glace, une gourmandise indispensable pendant l'été pour les Millennials français ?
À lire aussi
7 Millennials sur 10 adeptes du locavorisme
Encore plus de contenus
En quoi le confinement a chamboulé les habitudes alimentaires de la jeune génération ?
Pixel de tracking