ESS : Hugues Sibille, "Les jeunes ont une envie d’utilité sociale" dans leur vie professionnelle

Les jeunes veulent se rendre utiles !
Ecrit par

Le programme Jeun’ESS vient de présenter les résultats d’une étude visant à comprendre les attentes des moins de 30 ans au sujet de leur vie professionnelle et à cerner en quoi le secteur de l’économie sociale et solidaire pourrait répondre à leurs attentes, et particulièrement à leur envie de se rendre utile dans la société.

La semaine dernière, Air of melty vous a présenté les résultats d’une étude du Céreq, le Centre d’études et de recherches sur les qualifications, qui affirmait que 22% des diplômés de 2010 étaient encore au chômage trois ans plus tard, suggérant une insertion professionnelle compliquée. Aujourd’hui, le programme Jeun’ESS, orienté autour de l’économie sociale et solidaire à destination des jeunes, a présenté les résultats de l’étude Avise-Cesod sur la perception de l’emploi, en général et dans ce domaine, par les jeunes. Air of melty était sur place et vous dit tout ce qu’il faut en retenir.

A l’heure actuelle, les jeunes ont trois priorités quand ils envisagent leur vie professionnelle : avoir un emploi stable, être autonome financièrement et faire quelque chose d’utile pour la société. C’est dans ce troisième critère que l’ESS trouve tout son sens auprès des jeunes. En effet, 89,3% des interrogés pensent que travailler dans l’économie sociale et solidaire permet de se sentir utile pour la société, contre 56,3% dans le secteur public et 24% dans le privé marchand. Travailler dans ce domaine permettrait aussi aux jeunes d’être plus épanouis, à en croire l’étude, puisque 85,1% des jeunes travaillant dans l’ESS se disent satisfaits de leur emploi, contre 73% pour les jeunes travaillant sur le marché classique du travail, privé comme public.

En revanche, l’ESS est perçue comme un secteur moins stable, qui permet moins de bien gagner sa vie et d’évoluer professionnellement. Ainsi, seuls 42,3% des jeunes interrogés pensent que cela est possible, contre 76,2% des jeunes interrogés au sujet du secteur privé marchand. En tout cas, travailler dans l’économie sociale et solidaire est clairement une option envisagée par les jeunes. L’objectif aujourd’hui est donc de promouvoir encore plus ce secteur, via les programmes SUCCESS et Say Yes, qui s’adressent aux 18-30 ans. Selon Hugues Sibille, "les jeunes ont une envie d’utilité sociale, il faut leur donner la parole, tout en leur donnant les bonnes informations et en les informant des opportunités qui s’offrent à eux". La preuve ? 58,7% des jeunes à la recherche d’un emploi sondés pensent que "travailler dans l’ESS répondrait à leurs attentes".

Crédit : gouv.fr, ESS