Télévision

Euro 2016 : Réseaux sociaux, tchat, radio, 6 jeunes sur 10 adeptes du multitasking pendant les matchs

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Le foot à la TV, ok, mais pas que !

Occuper les 15-24 ans pendant 90 minutes uniquement devant un match de foot ? Cela semble aujourd'hui impossible ! En tout cas, Publicis Media révèle que 60% d'entre eux sont adeptes du multitasking pendant les matchs de l'Euro 2016. Même quand il s'agit des Bleus sur leur écran !

On vous avait prévenu, et ça se confirme, ce mois de juin 2016 sera foot ou ne sera pas ! A l'heure où le sport est devenu un sujet majeur de conversation sociale, comme l'ont expliqué Facebook et Instagram il y a quelques semaines, c'est très logiquement que les marques s'invitent sur le terrain du football ce mois-ci pour s'intégrer dans les conversations des jeunes, passionnés de ballon rond. Il y a deux semaines, Oasis et Marcel l'illustraient à la perfection en lançant Kiwinamax, un site de "poiris" sportifs en vue de la compétition. Quelques jours plus tard, McDo inventait de nouveaux pays pour initier ses clients au partage et à la tolérance pour l'Euro 2016, tout cela sans mentionner les campagnes de Cornetto, Coca-Cola, Beats, Orange et compagnie. Mais, en parlant d'Euro, sait-on comment les jeunes suivent l'événement ? Une enquête signée Publicis Media et dévoilée en exclusivité dans 100% MEDIA se penche sur le sujet. Verdict ? Comme toujours, les jeunes adorent le multitasking, c'est le moins que l'on puisse dire. Même quand il s'agit de suivre leurs Bleus adorés, les 15-24 ans font plusieurs choses à la fois !

Faire plusieurs choses à la fois, c'est complètement naturel pour la jeune génération !

Alors que, en moyenne sur l'ensemble des 3 matchs, 29% des téléspectateurs ont eu une activité de multitasking pendant la partie, le taux monte à 60% auprès des 15-24 ans. Multitasking, d'accord, mais ça reste vague ! Quelles sont les activités que les jeunes téléspectateurs ont combiné avec le visionnage du match, exactement ? Principalement, ils l'ont commenté auprès de leurs proches, sur les réseaux sociaux ou ailleurs. La première activité des 15-24 ans est ainsi le tchat avec des proches au sujet de la rencontre, avec un taux de 25,7%. C’est 2 fois et demi le taux de l’ensemble de la population, estimé à 10,1%. La deuxième activité privilégiée des jeunes, à hauteur de 24%, c'est de suivre le déroulé de la rencontre sur les réseaux sociaux, contre 10,3% pour l’ensemble de la population. Suivent le fait de commenter le match sur un ou des réseaux sociaux (18,5% vs 6,9%) et, bien plus loin derrière, commenter ou consulter la fan page d'un club de football sur Facebook ou Twitter, écouter les commentaires sportifs ailleurs ou encore regarder du contenu additionnel sur un ou plusieurs sites ou appli Internet. Vous l'aurez compris, avoir l'attention des 15-24 ans sur un écran de télévision pendant 90 minutes, c'est impossible...ou presque ! L'étude de Publicis Media a été réalisée via Internet auprès de 1 600 personnes sur l’ensemble des 3 matchs de l’Equipe de France, âgées de 18 à 70 ans et représentatives des téléspectateurs du match.

Inscrivez-vous à la newsletter !
Encore plus de contenus
Euro 2016 : Réseaux sociaux, tchat, radio, 6 jeunes sur 10 adeptes du multitasking pendant les matchs
Pixel de tracking