Facebook

Facebook : Bientôt la disparition des likes sur le réseau social ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 1 min
Facebook : Bientôt la disparition des likes sur le réseau social ?

Et si Facebook faisait disparaître ses likes ? Alors qu'un test similaire est en cours sur Instagram, on apprend que le réseau social leader dans le monde se penche également sur la question.

À chaque semaine sa nouveauté pour reconquérir les socionautes du côté de chez Facebook ! Il y a quelques semaines, la rédaction d'Air of melty vous révélait que, selon une nouvelle étude signée du cabinet eMarketer, 9% des 12-17 ans quittent actuellement le réseau social leader dans le monde. Pour tenter d'inverser la tendance, la firme de Mark Zuckerberg enchaîne les annonces. Durant l'été, Facebook a ainsi ouvert des pop-ups cafés pour parler de confidentialité et ainsi expliquer au grand public comment utiliser le service sans prendre aucun risque. La semaine passée, on apprenait que Facebook Dating, une fonctionnalité de rencontres, était lancé en Amérique. Aujourd'hui, on apprend que Facebook pourrait bientôt décider de supprimer les likes sur son service. Mais encore ?

Bientôt la disparition des likes sur Facebook ?

De la même manière qu'Instagram teste actuellement un service sans likes, Facebook envisage actuellement la disparition des likes sur son service pour rendre ses utilisateurs "plus heureux". De nombreuses études l'ont montré, les likes ont un effet pervers sur les socionautes. En cas d'absence de likes, les socionautes ont tendance à se sentir abandonnés ou jugés par leurs amis Facebook. En cachant le nombre de "J'aime", les équipes du réseau social pourraient donc réduire cette pression sociale qui dicte de plus en plus le type de contenus à partager sur les réseaux sociaux. Ainsi, les utilisateurs n’auront plus l’impression de devoir recevoir l’approbation des autres internautes et se sentiront plus libres. C'est la chercheuse Jane Manchum Wong qui a remarqué que des tests de ce genre sont en cours du côté de Facebook. Elle explique que, "en cachant les nombres de réactions à qui que ce soit d’autre que le créateur de la publication, les utilisateurs pourraient se sentir moins inquiets de la popularité perçue de leur contenu". Maintenant, reste à savoir si ce test deviendra une réelle évolution pour le réseau social le plus populaire au monde. Tout simplement, ce sont plus de 2,41 milliards d'utilisateurs actifs mensuels qui verraient leur rapport aux réseaux sociaux changer.

Inscrivez-vous à la newsletter !
Encore plus de contenus
Facebook : Bientôt la disparition des likes sur le réseau social ?