Marketing

FlipNpik, “Les Millennials vont devenir les futurs ambassadeurs des commerçants locaux” (EXCLU)

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 7 min
FlipNpik, “Les Millennials vont devenir les futurs ambassadeurs des commerçants locaux” (EXCLU)

Pour l’interview de la semaine, Jessica Nguyen, porte parole du service FlipNpik, répond à nos questions pour mieux comprendre la manière dont les Millennials consomment au quotidien et comment ils pourraient booster le commerce local.

À l’heure où les jeunes misent de plus en plus sur les achats en ligne, le commerce local est-il en passe de disparaître ? Pas du tout, selon les équipes de FlipNpik, un service qui entend dynamiser la visibilité des commerçants locaux. En réalité, loin des idées reçues qui les concernent, les Millennials pourraient donner une nouvelle dimension aux commerces de proximité. À ce sujet, Jessica Nguyen, porte parole de FlipNpik, a accepté de répondre à nos questions.

FlipNpik, “Les Millennials vont devenir les futurs ambassadeurs des commerçants locaux” (EXCLU)
Crédit : flipnpik

-Air of melty : Pouvez-vous nous présenter FlipNpik en quelques mots ?

Jessica Nguyen, porte parole de FlipNpik : FlipNpik est un réseau social basé sur la Blockchain, au service des commerçants locaux. Composé d’une plateforme web et d’une application mobile, FlipNpik a pour objectif de dynamiser la visibilité des commerçants locaux et d’augmenter le trafic en magasin. Comment ? En récompensant les consommateurs pour créer du contenu photo en faveur du savoir-faire des commerçants locaux, qui sera diffusé sur nos plateformes. Les récompenses octroyées aux consommateurs sont des points numériques qui s’échangent contre des gratuités auprès de notre réseau de commerçants indépendants établi partout dans le monde ainsi qu’auprès de nos partenaires grandes enseignes.

-Air of melty : Aujourd'hui, et particulièrement depuis le début de la crise sanitaire, les Millennials semblent être accros au shopping en ligne et se rendent de moins en moins en magasin. Comment l'expliquer et comment changer cette habitude ?

J.N : En effet, et la crise sanitaire a profondément accentué cette tendance. Naturellement, les Millenials, ultras-connectés, demeurent en quête de système d’achat et de consommation toujours plus “fast”. Les services additionnels (tickets par mail, articles conservés dans le panier, réductions/codes promo, actions d’influences, concours etc) sont des leviers marketing et des actions de communications qui peuvent accentuer cette appétence pour l’achat en ligne. Nous pouvons identifier plusieurs raisons. La première c’est que les Millennials ont vu naître Internet, ils ont évolué avec des services et des applications destinés à leur simplifier la vie, favorisant l’achat facile, rapide et efficace. La deuxième raison, est que durant les phases de confinement, les Français ne pouvaient se déplacer que de façon limitée, ce qui a augmenté les achats en ligne et les achats dans les commerces de proximité. De plus, il y a notamment eu une réelle prise de conscience des Français pour les achats plaisirs et utiles pour améliorer leur quotidien. Nous constatons une réelle volonté de la part des consommateurs de connaître la provenance de leurs achats et d’adopter une consommation plus responsable. Ces nouvelles habitudes de consommation influencent énormément le comportement des marques et des grandes industries qui commencent, seulement maintenant, à vouloir améliorer leur expérience en magasin pour attirer cette catégorie de consommateurs. Pour attirer durablement les Millennials en magasin, il faut leur proposer une expérience qu’ils ne pourront pas vivre en ligne. C’est ce que nous proposons chez FlipNpik ! La communauté aura accès à un panel de cadeaux à retirer dans les commerces et enseignes partenaires en échange de points cumulés sur notre plateforme!

-Air of melty : Les Millennials ont-ils à cœur de soutenir les commerces de leur quartier ou est-ce un sujet qui ne les captive pas vraiment ?

J.N : Les Millennials recherchent une qualité de service/produit avant tout. Il est dans leurs mœurs de se renseigner et de comparer avant de passer à l’acte d’achat. De plus, ils ne sont plus fidèles aux marques, ils aiment le changement et la découverte. Néanmoins la pandémie a mené à une remise en question, qui a fait écho sur les réseaux sociaux, et qui s’est inscrite dans une tendance de « consommer local », tant pour des raisons de santé que pour encourager le circuit court. Il y a cette volonté de “Consommer moins pour consommer mieux” qui fait partie de leur mode de vie. Alors oui, les Millennials ont à cœur de soutenir les commerces de leur quartier car non seulement ils ont accès à des achats de qualité mais en même temps ils aident, ils prennent part à l’économie locale et font partie d’une démarche durable, responsable et authentique. C’est un retour aux sources, aux traditions, au plaisir d’antan auxquelles cette cible s’identifie et le revendique.

-Air of melty : En 2021, comment motiver/sensibiliser les millennials à consommer local ?

J.N : Partant du constat que pour leurs dépenses alimentaires, 69% des Millennials attestent vouloir consommer des produits made in France et 90% d’entre eux souhaitent privilégier les circuits-courts, la plupart sont déjà sensibilisés à l’importance du “consommer local”. D’ailleurs, 6 sur 10 utilisent des applications pour comparer leurs produits alimentaires, ceci témoigne bien de leur prise de conscience de consommer des produits sains, qui respectent l’environnement. Il ne faut pas oublier qu’ils sont ultra connectés et qu’ils sont attachés à leur e-réputation. Bien qu’ils soient sensibles aux engagements qu’offre le digital, les Millennials sont des acteurs du changement. Ils s’expriment sur les réseaux sociaux, donnent publiquement leur opinion sur tous sujets et n’hésitent pas à dénoncer ouvertement. Les commerces doivent également faire un pas vers cette génération d’ultra-connectés, en étant transparents, en communiquant sur la provenance de leurs produits et en offrant une véritable expérience d’achat.

-Air of melty : On entend beaucoup parler du fait que les moins de 30 ans cherchent à consommer de façon plus durable et plus responsable. Est-ce un atout pour les commerces de proximité ?

J.N : Absolument ! Les Millennials consomment aujourd’hui autrement car leur mode de vie a changé. Ils ont compris l’importance d’avoir un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle car ils privilégient la qualité de vie. Ils ont accès maintenant plus facilement au télétravail, ce qui leur permet de prendre le temps d'aller faire leurs achats chez les commerçants de quartier. Ces valeurs se reflètent dans leur mode de consommation et pousse les commerces à se réinventer, à innover et à créer de nouveaux services. La particularité des Millennials est d’avoir un réel pouvoir dans le partage d’expérience, notamment sur les réseaux sociaux. En conséquence, une image de marque qui reste toujours plus ou moins entre les mains des consomm’acteurs. Afin de mettre en relation ces deux parties, une stratégie de communication est une solution, qui reste incontournable. Pour attirer les millenials physiquement chez les commerçants, il est impératif que les commerçants soient présents sur internet et sur les réseaux sociaux, pour gagner en visibilité et en notoriété. C’est précisément à ce point que nous intervenons. Majoritairement, c’est un atout pour les commerçants, car cette cible jeune, dynamique et connectée, réclame essentiellement une transparence tant dans le discours du commerce (ses valeurs) que sur ses produits (provenance et fabrication) ainsi que la réduction de leur empreinte écologique. À ce sujet, de nouveaux concepts voient le jour : boutique de vracs, réparation de vélos, boutiques éphémères, librairie-salon de thé, concepts-stores qui valorisent l’artisanat local… C’est donc un réel atout pour les commerces de proximité d’adopter une offre durable et responsable.

-Air of melty : On le sait, pour la jeune génération, la notion d'expérience est essentielle en matière de shopping. Comment s'assurer de créer des expériences qui plaisent à cette cible en magasin ? Avez-vous des exemples concrets à nous donner : réalité virtuelle, expériences sensorielles... ?

J.N : Avant tout, il faut comprendre ce qui n’a pas retenu l’attention de cette catégorie de consommateurs à se déplacer en boutique, outre la crise sanitaire. Les Millennials sont smarts, ils aiment l’équilibre, la rapidité et l’efficacité. 74% des français supportent de moins en moins le conformisme, les longues files d’attentes et les stocks fréquemment épuisés. C’est pourquoi l’expérience doit être aussi fluide, attractive et personnalisée que possible. Les Millennials doivent également trouver en magasin, ce qu’ils ne trouveront pas à travers le digital, comme la gamification de l’expérience d’achat (photomaton, borne digitale, concours, démonstration sensoriels etc). Au-delà des expériences, pour attirer, convertir et fidéliser, rien ne vaut un bon système de fidélisation, fonctionnel et attractif, qui offre de nombreux avantages, peut convaincre cette cible et inciter l’achat en magasin vs en ligne.

-Air of melty : En conclusion, pour les mois et les années à venir, pensez-vous que les Millennials peuvent effectivement devenir les futurs ambassadeurs des commerçants locaux ?

J.N : Tout à fait et ça pour plusieurs raisons. La première car beaucoup d’entre eux ont été ces dernières années à la recherche d’une activité avec plus de sens ou plus de contact humain et se sont reconvertis vers un métier passion comme les métiers de bouche ou de commerçant. La deuxième car grâce à la pandémie, les Millennials ont compris l’importance de favoriser l’économie locale en soutenant leurs commerçants. A noter que 85% des français apprécient être conseillés par des vendeurs passionnés et qui connaissent leurs produits et la provenance. C’est ce retour à l’essentiel qui va permettre aux Millennials de devenir les futurs ambassadeurs des commerçants locaux. Privilégier l’achat local prend tout son sens, eux qui favorisent une consommation durable et responsable.

-Air of melty : Quels sont les conseils que vous donneriez aux commerçants pour pouvoir en profiter au maximum ?

J.N : Le rôle des commerçants est de veiller à renforcer le lien de proximité avec ses clients tout en développant un programme de fidélisation attractif et personnalisé. L’objectif demeure d’insérer le digital et ce, dès la présence en boutique, tout en apportant fluidité et expérience sensorielle. Aujourd’hui, tout passe par le digital, il est ancré dans nos modes de vie, c’est d’ailleurs un vecteur de lien social qui permet de créer du lien, de l’affect avec les gens. Les contenus sont un véritable atout de séduction pour le consommateur qui permet de l’attirer en magasin. Rappelons qu’il est essentiel d’opter pour une stratégie omnicanale et donc, d’être présent tout au long du parcours d’achat, et ce, à tous les points de contact possibles. Pour conclure, nous conseillons aux commerçants d’être présents sur internet, sur les réseaux sociaux et sur FlipNpik.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Cenareo, "Il ne suffit pas de disséminer des outils digitaux dans les magasins pour assurer un parcours omnicanal" (TRIBUNE)
À lire aussi
4 idées reçues à oublier sur les Millennials
À lire aussi
25% des Millennials Français ont déjà utilisé la réalité augmentée pour acheter un produit
À lire aussi
Qu'est-ce qui caractérise les "Geriatric Millennials" en 2021 ?
À lire aussi
La vidéo, un format indispensable pour s'informer avant un achat pour les Millennials ?
Encore plus de contenus
FlipNpik, “Les Millennials vont devenir les futurs ambassadeurs des commerçants locaux” (EXCLU)
Pixel de tracking