Freshr, le chatbot informatif qui a tout compris aux envies des Millennials ?

Freshr, le chatbot informatif qui a tout compris aux envies des Millennials ?
Ecrit par

Les chatbots ont la côte en cette année 2017, et c'est particulièrement le cas auprès des moins de 35 ans. Fort de ce constat, un média d'un nouveau genre entend séduire les Millennials en s'invitant sur Messenger. Son nom ? Freshr. Son ambition ? 100 000 abonnés d'ici la fin de l'année.

La folie chatbots porte (encore) ses fruits ! Depuis plusieurs mois déjà, la rédaction d'Air of melty vous conseille ouvertement de passer aux bots en matière de communication de votre marque adressée à la jeune génération. Nous vous le disions dès le mois de décembre 2016, les bots stores (et la réalité virtuelle) représentent des enjeux de taille pour révolutionner la relation client, avec des marques telles que Meetic, AccorHotels ou encore Voyages-sncf qui ont lancé leurs bots, avec une utilité et des résultats différents. En tout cas, de leur côté, les jeunes Français semblent avoir déjà largement témoigné de leur intérêt pour ce nouveau mode de communication puisqu'ils sont 65% à avoir testé et approuvé les chatbots selon une étude menée par l'institut Toluna pour le compte de la marketplace du groupe Axel Springer Bonial. Et cet intérêt ne devrait faire que grandir, notamment grâce à l'intervention d'acteurs les visant spécifiquement, comme c'est le cas de Freshr, un chatbot d’actualités à destination des moins de 25 ans qui fait de plus en plus parler de lui en se donnant pour mission de libérer les millennials du "gavage d’oie informatif dont ils sont victimes".

freshrredimensionne-min-820x360.jpg
Freshr, le chatbot informatif qui a tout compris aux envies des Millennials ?

Comme l'explique le site L'ADN, qui présente ce chatbot disponible sur Messenger depuis février dernier, Freshr permet aux mobinautes d'accéder, chaque matin, à un bref résumé des news du jour. "Ce régime minceur de l’info se fixe un objectif : aider les millennials, bombardés d’informations, à décrypter l’actualité en moins de deux minutes". A l'heure où l'on vous répète en permanence que le temps d'attention de la jeune génération est passé de 12 à 8 secondes ces dernières années et que celle-ci aime à consommer les contenus médiatiques en mode snacking, on peut aisément se dire que ce type de média représente effectivement l'avenir pour toucher les 15-24 ans. Concrètement, Freshr veut se positionner en tant qu'intermédiaire entre la presse traditionnelle qui, selon Dylan, l'un de ses co-fondateurs, propose des "articles trop longs, trop compliqués" et les réseaux sociaux qui, à l'inverse, n’offrent pas la possibilité d’aller en profondeur. Pour s'adresser efficacement à la jeune génération, le chatbot utilise les codes qui font partie de son quotidien : tutoiement, smileys, emojis, ton décalé. "La ligne éditoriale, quant à elle, a été affinée d’après une enquête réalisée auprès des lecteurs", comme l'explique le site L'ADN. Deux profils principaux sont ressortis de cette dernières : Entrepreneur/start-up/digital d’un côté, et finance/business de l’autre. Communiquant actuellement auprès de 7 500 utilisateurs, Freshr ambitionne d'atteindre les 100 000 d’ici la fin de l’année. Folie bot en cours.

Crédit : freshr