Gémo et Rosbeef! envoient les clichés sur le genre se rhabiller

Ecrit par

Pour la rentrée, Gémo et son agence Rosbeef ! envoient un message fort à la jeune génération : il est grand temps qu'elle s'habille comme elle le veut, sans se soucier de la question du genre. Quand on dit que la vérité sort toujours de la bouche des enfants...

La rédaction d'Air of melty vous en parle depuis des mois, la jeune génération veut consommer des marques engagées. L'engagement en question peut prendre diverses formes : on l'a vu ces dernières semaines, beaucoup de marques s'engagent sur le thème de l'écologie, comme c'est le cas par exemple de TikTok qui s'est associé à l'ONG Wings of The Ocean, pour montrer eux Millennials la voie à suivre pour préserver l'environnement. D'autres marques choisissent de s'engager sur le plan de la société, en espérant laisser un monde meilleur aux jeunes générations. Dans ce contexte, à l'occasion du Pride Month, les marques Ikea et Sodastream ont ainsi fait le choix de soutenir ouvertement la communauté LGBT+, chacune à leur manière. Aujourd'hui, c'est l'enseigne d'habillement et d'accessoires Gémo qui se fait remarquer à la veille de la rentrée scolaire : pour le lancement de sa nouvelle collection, son agence Rosbeef ! a imaginé une campagne qui bouscule les clichés de la mode et du genre. Dès lors, Gémo répond à une demande de plus en plus forte émanant de la jeune génération : la fin d'une communication et d'une consommation genrée.

Comme le révèle le communiqué diffusé, depuis quelques mois, "Gémo, la marque de vêtements et chaussures pour toute la famille, s’est donnée pour mission de recréer du lien à travers une mode accessible à tous et rassembleuse. Pour la rentrée des classes, Gémo réitère son engagement et propose une collection mixte de sweats, doudounes et pantalons qui ira aussi bien aux jeunes filles qu’aux jeunes garçons ! #NoGender". Pour le lancement de cette collection, la marque prend la parole à travers un film (réalisé par le duo Allen & Smithee) qui met en scène la façon dont les genres s’opposent dès l’enfance. Une situation absurde qu’une jeune fille fait voler en éclat par son bagout… et par son style. Le film est également décliné en billboards qui viendront habiller The Voice Kids tout au long des mois de septembre et d'octobre. De quoi propager le message à grande échelle, pour que le genre cesse de diviser les garçons et les filles dès le plus jeune âge !