Société

Génération Y et amour : Du réalisme et de la méthode, deux valeurs à intégrer dans le marketing adressé aux jeunes

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Plus que l'amour toujours, les jeunes recherchent l'amour ancré dans le réel.

Les jeunes ont le même rêve que toutes les générations qui les ont précédées, à savoir trouver l’amour. Mais, comme on pouvait s’en douter, les 18-35 ans n’ont pas la même conception ni la même façon de chercher l’amour que leurs aînés. Comment s’y prennent-ils ? Qu’attendent-ils ? Et quelles leçons les marques peuvent-elles en retenir ? Réponse par ici !

La génération Y serait-elle une génération de grands romantiques ? Dans le cadre de la sortie de son ouvrage ‘The Science of Happily Ever After’, Ty Tashiro s’est confié au journal américain Time afin de décrypter le rapport des 15-35 ans à l’amour dans notre monde actuel. Ce monde plutôt décourageant dans lequel 50% des parents sont aujourd’hui divorcés, 10% sont séparés et près de 10% restent en couple malgré un ménage qui n’est plus heureux. Pourtant, comme le rapporte le chercheur, les jeunes sont de nature optimiste et sont décidés à croire que le grand et vrai amour existe encore. Et nombreux sont ceux qui comptent sur la technologie et sur Internet pour le trouver. Mais, justement, Internet et les applications de rencontres du type de Tinder, qui est depuis devenu un outil marketing efficace comme en atteste la marque Cacau Noir, sont tellement nombreuses que les jeunes ne savent plus vraiment vers qui se tourner.

On est bien loin de jeunes désespérés à la Bridget Jones !

Ces options multiples qui finissent par perdre le jeune, qui ne sait plus vers lequel de ces services se tourner et ne comprend plus lequel est le plus adapté à ses attentes, le psychologue Barry Schwartz, appelle cela "la tyrannie de la liberté". La génération Y est la première à solliciter autant la technologie pour faire des rencontres amoureuses. Et, en cela, les applications et sites de rencontres qui se multiplient participent à rendre moins réelles les phases de séduction, qui sont devenues plus automatisées de par l’outil informatique ou mobile, même si la dernière tendance invite à passer rapidement à la rencontre réelle, grâce aux outils de géolocalisation, notamment présents sur Tinder. Cette évolution dans les modalités de rencontres répond, selon Ty Tashiro, à un besoin qu’ont les jeunes de tout faire de façon méthodique, organique.

Les jeunes sont méthodiques et savent quoi chercher.
Crédit : Urban Outfitters

C’est ainsi que, selon lui, les jeunes sont moins focalisés sur l’idée de se marier et de plus en plus attachés à l’idée de trouver la bonne personne avec qui se marier. Et cette façon de chercher l’amour pourrait bien donner des clés aux marketers au sujet de la manière dont ils doivent communiquer auprès de cette génération si différente des précédentes. Notamment concernant le fait que, s’ils sont très réfléchis avant d’agir, les jeunes vont de l’avant et se montrent actifs : ils savent mener des recherches et savent exactement ce qu’ils cherchent en général. Les marques doivent simplement les aider à trouver le fruit de leur quête ! Enfin, et surtout, la jeune génération n’est pas naïve, même si elle est rêveuse. Attention donc à bien rester ancré dans la réalité dans les campagnes publicitaires !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Génération Y et luxe : L’influence de la publicité considérable dans les achats haut-de-gamme
À lire aussi
La cigarette électronique "ringardise" le tabac chez les jeunes, de moins en moins fumeurs traditionnels
À lire aussi
Génération Y et luxe : La question de l’héritage et de l’histoire de la marque est primordiale !
À lire aussi
Ritualisation du bien-être, la nouvelle tendance chez les 18-30 ans décryptée
À lire aussi
Société : Près de 7 jeunes Français pratiquent et sollicitent le sport au quotidien
À lire aussi
Un jeune sur deux se renseigne en ligne avant d’acheter un produit, l’e-réputation des marques essentielle
Encore plus de contenus
Coronavirus il y a 10 heures

Les Millennials français, désireux de s'engager et de se rendre utiles pendant le confinement ? C'est confirmé !

La période de confinement n'est simple pour personne mais elle est indéniablement plus compliquée pour les personnes les plus exposées au virus et pour les personnes les plus vulnérables. Qu'on se le dise à ce sujet, la jeune génération a bien l'intention d'agir pour aider ces personnes à sa manière et à son échelle. Mais comment, au juste ?

Les Millennials français, désireux de s'engager et de se rendre utiles pendant le confinement ? C'est confirmé !
Dove il y a 12 heures

Dove fait tomber le masque des soignants dans une campagne engagée

Prendre la parole sur le coronavirus, pertinent ou pas pour les marques ? De son côté, la marque de produits de beauté Dove montre qu'un tel discours a parfaitement sa place en invitant le grand public à se montrer solidaire et à soutenir les soignants en première ligne.

Dove fait tomber le masque des soignants dans une campagne engagée
Génération Y et amour : Du réalisme et de la méthode, deux valeurs à intégrer dans le marketing adressé aux jeunes
Pixel de tracking