Publicité

Google, en discussion avec les éditeurs de presse pour mettre fin à la publicité intrusive

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
La publicité en ligne, en pleine révolution !

Les AdBlockers n'auront pas la peau de la publicité en ligne, c'est désormais certain ! Car nombreux sont les acteurs du net qui cherchent aujourd'hui à réinventer l'expérience publicitaire online. Et ce n'est pas Google qui risque de dire le contraire...

Il va falloir se faire une raison, en 2016, la publicité intrusive est en passe de disparaître. En tout cas, toutes les régies publicitaires cherchent désormais à proposer des formats publicitaires toujours moins rejetés par les internautes, de plus en plus systématiquement adeptes de logiciels bloquant la publicité, ce qui est particulièrement le cas auprès des moins de 30 ans. Cette tendance invite bien des professionnels à considérer aujourd'hui que l'adblocking pourrait bien être une bénédiction pour la publicité. Comme l'expliquait il y a quelques semaines le président de Markelys Interactive, Marc Leprat, "ce que nous disent les consommateurs est simple : stop à la surexposition, stop aux fenêtres intempestives et aux vidéos qui démarrent toutes seules, et stop au flicage. Pour la toute première fois de sa jeune histoire, l’industrie publicitaire digitale revient aux fondamentaux et réalise qu’il est temps de s’intéresser à l’expérience que vivent les consommateurs". Un propos confirmé depuis par Huw Devine, directeur du planning stratégique de MNSTR, dans le cadre d'une tribune. Aujourd'hui, c'est Google qui part à l'attaque des "mauvaises pubs" intrusives !

Google veut inciter les internautes à ne plus faire appel aux AdBlockers.
La publicité en ligne, en pleine révolution !

Il y a quelques semaines, la rédaction d'Air of melty vous faisait savoir que Google avait annoncé avoir bloqué plus de 780 millions de "mauvaises publicités" en 2015. A présent, le géant d'Internet serait en discussion avec les éditeurs de presse pour bloquer certains formats publicitaires intrusifs. Mais encore ? Comme le rapporte le site offremedia, "invité vendredi au déjeuner de l’Association des journalistes médias (AJM), Carlo d'Asaro Biondo, président de Google pour la région EMEA et co-président du fonds Google pour l’innovation numérique de la presse, a annoncé que Google travaillait depuis environ 5 mois avec certains grands éditeurs pour définir de nouveaux standards publicitaires". Concrètement, "Il faut que l’on définisse avec la presse une charte pour bloquer les formats intrusifs comme certains types de pop-up dans Chrome et dans les autres browsers. L’objectif est de rendre l’utilisation d’adblockers non pertinente", a-t-il ainsi déclaré, avant d'ajouter que de premières décisions devraient être prises à propos de cette charte avant l'été 2016. Sur le long terme, l'un des enjeux de ce combat contre les AdBlockers sera bien entendu de renforcer le potentiel publicitaire de YouTube, à l'heure où la plateforme cartonne toujours plus auprès du grand public. La preuve, en France, le temps passé sur YouTube a augmenté de 50% en un an, tandis que les revenus publicitaires ont connu une croissance de 60%. Tout n'est donc pas perdu pour la pub en ligne, loin de là !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Adverline Régie passe au Native Retargeting, nouvelle tendance en vue ?
À lire aussi
Publicité vidéo : La jeune génération confirme son attirance pour la micro-publicité
À lire aussi
L'AdBlocking, une bénédiction pour la publicité ?
À lire aussi
AdBlockers : 28 milliards de perte pour les annonceurs à l'horizon 2020 ?
À lire aussi
Publicité : Secret Media, l'atout des éditeurs en matière d'anti-adblocking ?
Encore plus de contenus
Google, en discussion avec les éditeurs de presse pour mettre fin à la publicité intrusive
Pixel de tracking