Mobile

Hater, l'appli dating étonnante qui fait matcher les jeunes en fonction de ce qu'ils détestent

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Hater, l'appli dating étonnante qui fait matcher les jeunes en fonction de ce qu'ils détestent

Pourquoi les points communs entre deux personnes devraient-ils forcément être positifs ? Dans une logique différente, l'appli dating Hater se propose de réunir les râteleurs et de faire matcher des gens qui sont rebutés par les mêmes choses. Etrange, c'est sûr, mais assez convaincant aussi !

Avec le retour du printemps et des beaux jours, c'est une certitude, les jeunes célibataires ont plus envie que jamais de trouver l'amour. Et à l'heure où 37% des 18-35 ans (vs 23% de l'ensemble des Français) ont déjà utilisé une application de rencontre de type Tinder, Happn, Once ou autre, on se dit que c'est peut-être que sur ce type d'appli que les jeunes Français vont trouver la personne qui fera vibrer leur coeur pour les mois voire les années à venir. Mais avant qu'ils puissent se lancer à corps (et coeur) perdus dans une nouvelle relation -comme le suggère la tendance de l'apocalypsing, très forte au sein de la Génération Z-, encore faut-il trouver l'application de dating adaptée à leurs attentes et à leurs envies. En la matière, le service baptisé Hater, alias une plateforme qui aide à trouver l'amour en fonction de ce qu'on déteste, fait de plus en plus parler de lui actuellement. Et oui, car les points communs entre deux inconnus ne concernent pas forcément des choses que l'on apprécie, pas vrai ? Et, il faut dire, en cette période compliquée, il y a bien des choses qui nous agacent et qui nous font pester, râler, ronchonner, hurler....bref, plein de choses que l'on déteste !

Hater, l'appli dating étonnante qui fait matcher les jeunes en fonction de ce qu'ils détestent
Crédit : Getty

Clairement, cette application, créée par Brendan Alper (ancien employé de la Goldman Sachs à présent comédien) et lancée en 2017, fonctionne sur la même logique que Tinder, avec du swipe et du chat au rendez-vous. Pensée au départ comme une blague se moquant des nombreuses plateformes de rencontre, Hater est finalement devenu une réalité aujourd'hui, en étant disponible sur iOS et sur Android. Mais comment fonctionne l'application, concrètement ? Comme l'explique le site Fredzone qui a présenté le service, l'application dispose de 4 boutons pour permettre aux mobinautes de s'exprimer. "Il suffit de swiper vers le haut pour adorer (Love), vers le bas pour détester (Hate), et de balayer vers la gauche pour ne pas aimer (dislike), ou sur la droite pour aimer (like). Une fois ces 4 commandes apprises, l’appli vous proposera alors des sujets (plus de 3000 en stock), allant de Donald Trump, à ceux qui font des selfies de leur arrière-train. Hater se chargera alors de compiler vos réponses et de les faire matcher avec une personne ayant les mêmes dégoûts que vous (tout en prenant en compte vos précieuses données de géolocalisation)". Et évolution par rapport à Tinder, si faire le premier pas semble trop compliqué pour les utilisateurs, l'application se propose de détendre l'atmosphère en incitant les deux matchés à jouer ensemble à un petit jeu. On vous aura prévenu, il risque d'être difficile de détester Hater... Affaire à suivre !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Mobile : Bon voyage, l'application qui répond aux envies de voyage éco-responsable des jeunes
À lire aussi
Badoo veut mettre fin aux préjugés en matière de dating
À lire aussi
La Gen Z française privilégie l’amour de soi à un potentiel partenaire amoureux
Encore plus de contenus
Hater, l'appli dating étonnante qui fait matcher les jeunes en fonction de ce qu'ils détestent
Pixel de tracking