"I am trash, les fleurs du déchet", un parfum d'un nouveau genre qui a tout bon pour satisfaire la jeune génération ?

Ecrit par

En cette année 2018, on vous en a déjà parlé, les Millennials adorent se parfumer. À ce sujet, la nouvelle eau de parfum d'Etat Libre d'Orange, co-créée avec Ogilvy Paris devrait savoir les toucher en plein coeur avec une composition et un message inédits.

En cette année 2018, les deux choses que la jeune génération réclame à l'égard des marques sont de l'expérience et de l'engagement. Indéniablement, il s'agit-là des deux mots-clés qui caractérisent leur manière de consommer en cette année 2018. En effet, nous vous l'avons prouvé à de nombreuses reprises, les consommateurs de moins de 30 ans sont prêts à dépenser de l'argent pour des marques qui leur proposent de vivre des expériences inédites, comme Popeyes et Hungry l'ont récemment fait en lançant une glace au poulet pour passer un message fort mettant en lumière la qualité de sa viande. En matière d'engagement, on vous en a déjà parlé, la jeune génération est engagée sur tous les fronts, dans sa vie personnelle comme dans sa vie professionnelle, sur le plan de la protection de la planète comme en ce qui concerne des problèmes sociaux. Aujourd'hui, un nouveau parfum décide de combiner ces deux notions d'expérience et d'engagement : le parfum "I am trash, les fleurs du déchet", vient d'être commercialisé. Mais encore ?

"I am trash, les fleurs du déchet", un parfum d'un nouveau genre
"I am trash, les fleurs du déchet", un parfum d'un nouveau genre

Alors que la campagne avait fortement été teasée au cours du printemps, la nouvelle eau de parfum d'Etat Libre d'Orange, co-créée avec Ogilvy Paris, est désormais disponible en ce mois d'octobre 2018. Au sujet de cette nouvelle fragrance, issue des déchets de la parfumerie, Juana O’Gorman et Béatrice Lassailly, directrices de création chez Ogilvy Paris expliquent que "le parti-pris créatif était radical dès l’origine du projet. Nous souhaitions prouver que la beauté peut naitre des rebuts. La composition du parfum a donné un résultat très délicat et raffiné en contraste avec la brutalité d’un nom comme : I am Trash, Les fleurs du Déchet". Le lancement du parfum est accompagné par la première campagne d’affichage "made from trash". Ces affiches ont également été déclinées en gifs pour une diffusion digitale. L’équipe créative d’Ogilvy Paris s’est plongée dans les archives de la marque pour récupérer des anciennes affiches et les détourner. Engagement, expérience et humour, ce nouveau parfum devrait avoir tout bon pour toucher le cœur de la jeune génération !