Internet : PantyChallenge, le défi ridicule et malsain qui révolte la toile

PantyChallenge, le défi ridicule et malsain qui révolte la toile
Ecrit par

Vous êtes prêts pour découvrir le nouveau challenge qui anime la toile ces derniers jours ? Il s'appelle le #PantyChallenge. Et, attention, point important, personne n'a dit que c'était un défi intelligent !

On vous l'a déjà dit, tous les challenges de la jeune génération ne débordent pas d'intelligence et de bonnes intentions. Régulièrement, la rédaction d'Air of melty vous présente les défis qui animent la toile et font réagir la jeune génération, de l'iPhone 6 challenge, qui mettait les genoux des jeunes à l'épreuve, à l'A4 Waist Challenge, le défi qui valorisait dangereusement la maigreur auprès des jeunes filles, sans oublier, bien évidemment, le Kim K Challenge, qui invitait les internautes à se montrer en photo, nus, sur la toile pour assumer leur corps, il y a quelques mois. Depuis, le Running Man Challenge et, plus récemment, le Speech Jammer Challenge ont secoué la sphère Internet, en reposant sur une logique plutôt fun et garanti sans prise de tête. Ce n'est manifestement pas le cas du nouveau défi que l'on découvre aujourd'hui et qui fait beaucoup parler depuis quelques jours. Le PantyChallenge, dont il est question, consiste à prouver, en tant que jeune fille, que ses sous-vêtements restent propres toute la journée. Pour parler de façon plus directe, les internautes sont invitées à poster une photo de leur culotte pour "prouver" qu'elles n'ont pas de sécrétions vaginales. WTF ?

Et oui, après les challenges poussant les jeunes filles à montrer à quel point leur taille est fine ou à dévoiler la tonicité de leur poitrine, le nouveau défi tendance en ce moment s'attaque à l'intimité des jeunes filles, en dénonçant les pertes vaginales comme étant "sales". En effet, tout a commencé par un cliché posté par Britanny Hunter, une Américaine qui se vantait de ne jamais avoir de pertes vaginales ou alors si peu qu'elles ne se voyaient pas. Pour démontrer que ces dernières ne sont qu'un mythe, elle a alors invité les internautes à partager leurs photos avec le hashtag #PantyChallenge. "Mais lorsque l'on regarde ce qu'il se passe sur sur celui-ci, on retrouve très peu de participation. Ce sont toujours ces deux mêmes photos postées par Britanny qui circulent. Elle aurait donc créé un véritable buzz à partir de rien et elle en est apparemment très fière", analyse le site auféminin. Nous vous en avons déjà parlé, les défis en tout genre concernent généralement l'apparence physique des internautes, incitant dès lors Karen Demange, psychologue spécialisée dans les troubles de l'apparence, à expliquer que les adolescents ne se lancent dans ce genre de défis que face à la pression du groupe. C'est encore une fois le cas aujourd'hui, mais on retrouve également l'état d'esprit engagé de la jeune génération, avec plusieurs internautes détournant le challenge pour le dénoncer. Ainsi, si vous voyez, non pas des sécrétions, mais des objets étranges tel qu'une bouteille d'alcool, une poupée ou encore un légume dans une culotte sur une photo du #PantyChallenge, pas de panique. C'est que la révolte est en marche.

Crédit : x