Jeune génération et télévision, quelle offre pour quel visionnage ?

Ecrit par

En cette année 2018, les moins de 20 ans continuent-ils de regarder la télévision ? Une nouvelle étude CSA fait le point sur le sujet, en s'intéressant à l'offre jeunesse à la télévision et en dévoilant les programmes les plus consultés par les 11-18 ans.

L'année 2018, année de la vidéo ? C'est indéniable, ces derniers mois, la jeune génération passe toujours plus de temps à visionner des vidéos en ligne, comme une récente étude signée Limelight Networks l'a justement montré il y a quelques jours à peine. Au-delà de visionner de nombreux contenus sur les réseaux sociaux et au-delà de voir YouTube comme l'école de la vie, les Millennials sont aussi très nombreux à miser sur la SVOD pour visionner des contenus en tout genre, notamment des séries qu'ils adorent. Mais quel est leur rapport à la télévision aujourd'hui ? Plusieurs études récentes ont montré que les jeunes semblent moins s'intéresser au petit écran. Aujourd'hui, c'est une étude du CSA dévoilée en ce mois d'octobre qui apporte sa contribution à la réflexion générale en faisant le point sur l'offre jeunesse à la télévision. Verdict ? Si cette dernière est en hausse, elle manque encore de diversification, avec essentiellement des dessins animés et peu de fictions ou de programmes d'information, ce qui laisse de côté les adolescents. Mais encore ?

Jeune génération et télévision, quelle offre pour quel visionnage ?
Jeune génération et télévision, quelle offre pour quel visionnage ?

Comme le révèle l'étude dévoilée en ce mois d'octobre, les 4-14 ans ont consacré en moyenne 106 minutes par jour l'an dernier au visionnage de télévision sur le poste de TV. En 2016, ce sont plus de 13.600 heures de programmes jeunesse qui ont été diffusées en France, dont plus de 11.000 heures en journée, majoritairement des programmes d'animation français. Sur la TNT, l'offre d'animation a augmenté de plus de 30% entre 2008 et 2016 et près d'un tiers des programmes sont diffusés sur les chaînes jeunesse Gulli et France 4, appelée à basculer en numérique dans le cadre de la réforme audiovisuelle. Oui mais voilà, l'offre proposée ne correspond pas forcément à ce que la jeune génération recherche. Les dessins-animés sont ainsi surreprésentés alors que les fictions jeunesse sont beaucoup moins nombreuses et majoritairement étrangères. Autre constat du CSA : l'offre de programmes pour adolescents de plus de 12 ans est "relativement limitée et n'est pas facilement identifiable". En conséquence, ces derniers se tournent vers l'offre grand public et notamment la téléréalité et le sport. Par genre de programmes, les programmes sportifs comptent ainsi pour un tiers de ce que regardent les 11-18 ans et pour un quart de ce que regardent les 4-10 ans. La part des programmes de divertissement, populaires auprès des plus jeunes (19% chez les 4-10 ans), augmente légèrement à partir de 11 ans (22%). Chez les plus âgés (15-18 ans), cette part est équivalente mais compte davantage d'émissions de téléréalité, note l'étude. Voilà, vous savez désormais ce que regarde la jeune génération à la télévision !

Crédit : x