Klush, "Une bonne Story, c’est capturer un moment intense dans un temps très court" (EXCLU)

Ecrit par

L'appli phénomène de l'été pourrait-elle être Klush ? Tout reste à faire mais son fondateur Sébastien Bauwens est en tout cas déterminé ! Il a accepté de répondre à nos questions pour nous présenter cette appli qui prend le meilleur de tous les grands réseaux sociaux du moment.

Vous le savez certainement si vous nous lisez régulièrement, à l'heure où le mobile occupe une place centrale dans le quotidien des jeunes, il occupe également une place de choix dans la ligne éditoriale d'Air of melty, qui se fait un plaisir de vous présenter au quotidien les applications qui pourraient prochainement concurrencer Snapchat, Instagram ou encore Tinder dans le cœur des moins de 30 ans. À ce sujet, il y a quelques semaines, nous vous présentions Klush, le nouveau réseau social qui a tout bon en prenant le meilleur de toutes les applis phares du moment. Aujourd'hui, Sébastien Bauwens, fondateur de Klush, répond à nos questions pour décrypter le sujet.

-Air of melty : Pouvez-vous nous présenter Klush ?

Sébastien Bauwens, fondateur de Klush : Klush est un réseau social, créé il y a 2 ans, permettant à ses utilisateurs de partager des photos et des vidéos depuis un terminal mobile. En version Beta pendant plusieurs mois, Klush est passé dernièrement en version 3.0, héritant d’une toute nouvelle identité visuelle et permettant surtout aux utilisateurs de partager des vidéos au format Stories (publication éphémère). Chaque utilisateur peut suivre les Stories des autres membres en s’abonnant à leurs flux.

-Air of melty : Quel a été le déclic pour créer l'application ?

S.B : En grandissant, les réseaux sociaux majeurs doivent faire face à des enjeux et impératifs de plus en plus grands, s’éloignant parfois de leur utilisateurs. Certains ternissent un peu leur image, créant polémiques et incompréhension des utilisateurs. Je parle par exemple de l'utilisation douteuse des datas pour Facebook ou de la mise à jour incompréhensible pour Snapchat. L’idée qui se trouve derrière la création de Klush, c’est l’envie de recréer un espace de partage et d’expression, simple, fun, en jouant la transparence avec ses utilisateurs.

-Air of melty : Votre appli reprend les fonctionnalités majeures des réseaux sociaux existants. Justement, quel est votre propre rapport aux réseaux sociaux ?

S.B : Reprendre les fonctionnalités majeures et les bonnes idées de chaque réseau social qui nous plaisent pour les "mixer" en une seule application, c’était vraiment l’idée de base au moment de créer Klush. Eviter les erreurs des uns et des autres, c’est aussi notre feuille de route ! En interrogeant un panel de jeunes utilisateurs, le concept était de faire l’inventaire des fonctionnalités préférées des utilisateurs. Et c'est le format des Stories qui est clairement sorti du lot. C'est la fonctionnalité qui séduit le plus les jeunes utilisateurs et la toute dernière version de Klush s’articule clairement sur ce nouveau moyen de communication et de partage. Les Stories, c'est partager son quotidien. Le format éphémère permet à celui qui publie de ressentir une certaine forme d'insouciance car son contenu n'est pas là pour durer dans le temps.

-Air of melty : À l'inverse, quels sont les réseaux sociaux qui vous attirent moins aujourd'hui ?

S.B : Aujourd’hui, lorsque l’on voit des réseaux sociaux comme Facebook empêtré dans des polémiques autour de l’utilisation des datas et d’espionnage russe pendant les élections américaines, on a clairement plus l’envie d’y partager quoique ce soit. L’image de Facebook est ternie pour beaucoup.

-Air of melty : Vous voulez placer les stories vidéo au coeur de votre stratégie. En quoi ces contenus révolutionnent le quotidien de la jeune génération et sa manière de communiquer ?

S.B : La Story, c’est capturer un moment, un instant. Les utilisateurs veulent consommer de l’image chaque fois qu’ils ouvrent leurs applications préférés. En cela, le format Stories, c’est vraiment la dernière tendance. L’objectif désormais est de placer ce format parmi les fonctionnalités majeures de Klush. Les futures mises à jour de l’application iront clairement dans ce sens.

-Air of melty : Quels sont les ingrédients qui contribuent à créer une bonne story ? Au contraire, qu'est-ce qu'il faut éviter dans une story ?

S.B : Une bonne Story, c’est capturer un moment intense dans un temps très court. Toute forme de violence est évidemment la chose à éviter. La banaliser est encore pire et certains réseaux sociaux ne font clairement pas assez pour l’en empecher.

-Air of melty : Quel objectif vous fixez-vous d'ici la fin de l'année ?

S.B : L’objectif pour Klush est de gagner en visibilité face à des références très fortes que sont Facebook, Twitter, Instagram et Snapchat. L’appui des médias sera déterminant.

-Air of melty : Enfin, comment voyez-vous le monde des réseaux sociaux évoluer dans les prochains mois ?

S.B : Beaucoup de choses ont été faites dans ce domaine mais je pense que la réalité augmentée sera le "Next Big Thing". Snapchat semble emprunter cette voie avec les filtres/masques et prochainement les lunettes Spectacles V2.