Marketing

L'UNESCO mise sur un film bouleversant pour nous interroger sur notre vision de la normalité

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
L'UNESCO mise sur un film bouleversant pour nous interroger sur notre vision de la normalité

En cet été 2020, l'UNESCO revient sur le devant de la scène avec une nouvelle campagne percutante qui invite le plus grand nombre à s'interroger sur ce qui est réellement normal ou non dans notre monde actuel. De quoi aboutir à une prise de conscience générale.

Cela se ressent sur tous les fronts, ou presque, il y a indéniablement un avant et un après confinement. Sur le plan de la consommation, près d'un Millennial sur deux a pris conscience de sa surconsommation pendant ce printemps 2020 si particulier. Dans ce contexte, un grand nombre de jeunes de moins de 30 ans se sont lancés dans la phase de déconfinement avec plein de bonnes résolutions en tête. Des bonnes résolutions qui tablaient notamment sur une alimentation plus locale et plus saine mais aussi sur l'importance de continuer à s'accorder des moments pour soi ou de pratiquer une activité physique régulière. Le monde déconfiné a au départ été marqué par des publicités plus légères, pleines de petites joies et d'optimisme. Mais, depuis quelques semaines, c'est surtout la notion d'engagement qui marque les campagnes de communication en tout genre. Dans un tel contexte, c'est très logiquement que l'UNESCO vient de prendre la parole avec un film qui évoque l'ère post-Covid et qui nous interroge sur ce qui est normal dans notre vision actuelle du monde. Un film qui chamboule.

Comme l'explique le site La Réclame, "produit par l'agence DDB Paris, ce film de 2:20 lance l’alerte. À l’aide de fait réels et troublants, il nous invite à remettre en question notre perception du normal, avant, pendant et après le confinement. Il nous rappelle ainsi que ce qui était parfois normal hier ne devrait plus l'être demain, et ce qui ne l’était peut-être pas, devrait maintenant le devenir". Concrètement, ce film mélange photos percutantes et messages qui le sont tout autant en mettant en lumière le fait que nous avons commencé à considérer normales des choses qui ne devraient pas l'être, ces dernières années. Le fait que l'on voit le sommet du Kilimandjaro pendant le confinement après 30 ans sans le voir à cause de la pollution ou le fait qu'une infirmière fasse la Une des journaux nous a semblé anormal alors que l'on accepte que des enfants meurent chaque année de la pneumonie malgré l'existence d'un vaccin et qu'un enfant sur 5 n'ait toujours pas accès à l'école. Dans cette campagne, baptisée "Le Prochain Normal", l'UNESCO nous invite à nous interroger sur ce qui nous entoure de façon à mieux reconstruire le monde et avancer tous ensemble vers un monde meilleur. Un message à entendre au plus vite.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Un Millennial sur deux compte conserver ses habitudes vidéo prises pendant le confinement
À lire aussi
Le Puy du Fou mise sur un film 100% UGC pour parler à ses clients
À lire aussi
Alimentation, voyage, sport, quelles sont les nouvelles priorités des Millennials post-confinement ?
À lire aussi
Lidl lance ses sneakers, la jeune génération s'enflamme sur la toile
À lire aussi
Handicap International rémet le Démineur à la mode pour dénoncer le retour des mines antipersonnel
Encore plus de contenus
L'UNESCO mise sur un film bouleversant pour nous interroger sur notre vision de la normalité
Pixel de tracking