La communication visuelle, la clé pour toucher les Millennials ?

Ecrit par

Si, en cette fin d'année 2018, vous vous demandez encore comment toucher efficacement la jeune génération, la réponse est plutôt simple : oubliez l'écrit et misez tout sur le visuel !

Au quotidien, la rédaction d'Air of melty se donne pour mission de vous aider à toujours mieux comprendre la jeune génération, qu'il s'agisse de la Génération Y, de la Génération Z ou encore des Parennials, à savoir ce nouveau genre de Millennials qu'il faut connaître. Dans ce contexte, ces derniers mois, nous vous avons largement montré que le marketing d'influence constitue une clé pour toucher ces cibles, particulièrement dans le cas de la nano-influence, qui va vers toujours plus de pouvoir de prescription en 2019. Mais aussi, tout au long de l'année 2018, nous vous avons montré que la vidéo représente un terrain de jeu à occuper pour les marques, à l'heure où les moins de 30 ans sont les plus grands consommateurs de vidéos en ligne. Et si la vidéo fonctionne aussi bien auprès des jeunes aujourd'hui, c'est parce que la jeune génération privilégie la communication visuelle à la communication écrite. C'est ce que met aujourd'hui bien en lumière une tribune signée Frédéric Therin sur le site Influencia. Comme l'explique le journaliste, "une étude du cabinet TechSmith, qui a été menée auprès de 4 500 collaborateurs dans huit pays (France, Allemagne, Autriche, Suisse, Royaume-Uni, Australie, Etats-Unis et Canada), montre que les vidéos et les images sont aujourd’hui nécessaires pour ne pas dire obligatoires pour intéresser ces fameux millennials qui représentent désormais une large proportion de la population active". Mais encore ?

La communication visuelle, la clé pour toucher les Millennials ?
La communication visuelle, la clé pour toucher les Millennials ?

Selon l'expert sur le sujet, cette génération a toujours été celle de l’image. Ainsi, plus de la moitié des travailleurs nés entre 1980 et 2000 (58%) utilisent des photos et des vidéos pour communiquer en dehors du travail alors que ce taux ne dépasse pas 28% chez les baby-boomers. "Les réseaux sociaux comme Facebook et Instagram, sur lesquels l'engagement dépend en grande partie des contenus visuels et qui sont majoritairement utilisés en dehors des heures de bureau, illustrent cette tendance à communiquer par des images et des photos", commente Wendy Hamilton, PDG de TechSmith. Au-delà de simples habitudes, la soif de visuels serait aussi un besoin physiologique, ni plus ni moins. "Plus de la moitié du cerveau humain se concentre sur le traitement des signaux visuels : il est donc évident que les images jouent un rôle énorme dans notre capacité à communiquer", souligne Alastair Goode, médecin spécialisé en économie comportementale qui travaille pour TechSmith. Si le site Influencia s'intéresse au phénomène de la communication visuelle dans le monde professionnel, on peut sans aucun doute appliquer ces constats au monde de la communication également. Alors, en 2019, misez sur le visuel, qu'il s'agisse de vidéos, d'images, de GIFs ou encore d'infographies !

Crédit : x