Le "défi des 72 heures", un défi qui met la jeune génération en danger ?

Ecrit par

Régulièrement, un nouveau défi concernant la jeune génération fait parler de lui. Aujourd'hui, on assiste au retour d'un challenge inquiétant qui avait déjà alarmé les parents il y a quelques années : le défi des 72 heures. Mais qu'est-ce que c'est ?

Et un nouveau défi qui inquiète, un ! Vous le savez, régulièrement, la rédaction d'Air of melty vous présente les défis qui animent la toile et font réagir la jeune génération, particulièrement avide de ce genre de "jeux". Et, ces derniers mois, il y a eu de quoi faire en la matière. Au début de l'année, deux challenges se sont particulièrement fait remarquer : le #10YearsChallenge, qui a plongé les Millennials dans un esprit nostalgique, et le #BirdBoxChallenge, qui surfait sur un film Netflix. Depuis, le #BeforeILetGo, le challenge porté par les fans de Beyonce qui fait danser les Millennials, le #AryaChallenge en hommage à Game of Thrones et de nombreux défis organisés sur TikTok ont suivi. Aujourd'hui, c'est un autre genre de défi qui fait parler de lui, pour de mauvaises raisons. Le "Défi des 72 heures" inquiète les parents et les sociologues. Son principe est simple : il consiste à fuguer et à cesser de manger et boire pendant 72 heures. Mais encore ?

Le "défi des 72 heures", un défi qui met la jeune génération en danger ?
Le "défi des 72 heures", un défi qui met la jeune génération en danger ?

En Belgique, la semaine passée, trois cas ont déjà été portés à la connaissance de la police. "Sans vouloir être alarmistes, il nous semble important de sensibiliser la population à ce propos", ont-ils ainsi déclaré, selon des propos relayés par le site La Dernière Heure. Si ce jeu inquiète aujourd'hui, il n'est pourtant pas nouveau. En effet, il avait déjà fait beaucoup parler de lui en 2015, notamment via Facebook. Concrètement, après son retour de fugue, le jeune devait partager un statut sur Facebook pour nommer trois personnes devant disparaître à leur tour. Le problème de ce défi, c'est qu'il impose au jeune de rester silencieux pendant trois jours sur les réseaux sociaux, ce qui rend difficile de localiser ceux qui participent à ce défi et qui se mettent en danger. Si le Défi des 72 heures fait la Une en Belgique, aucun cas n'a pour le moment été signalé en France. Affaire à suivre, donc...

Crédit : x