Société

Le "Jeu de l'escalier", le nouveau défi collectif des jeunes qui inquiète leurs aînés

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Un nouveau jeu a fait son apparition au collège.

Encore un nouveau jeu inventé par la jeune génération qui devrait donner des sueurs froides à leurs aînés ! Fraîchement apparu, le "jeu de l'escalier" a fait une dizaine de victimes la semaine passée, dans un collège en région parisienne. Mais c'est quoi au juste ?

Un jeu qui amuse les jeunes...Mais pas leurs aînés. Vous le savez, régulièrement, la rédaction d'Air of melty vous présente les défis qui animent la toile et font réagir la jeune génération, de l'iPhone 6 challenge, qui mettait les genoux des jeunes à l'épreuve, à l'A4 Waist Challenge, le défi qui valorisait dangereusement la maigreur auprès des jeunes filles, sans oublier, bien évidemment, le Kim K Challenge, qui invitait les internautes à se montrer en photo, nus, sur la toile pour assumer leur corps. Globalement, les défis qui cartonnent le plus auprès des jeunes concernent leur apparence physique. Mais d'autres surfent sur des talents insoupçonnés qu'ils pourraient avoir. C'était par exemple le cas du glouglou challenge, alias le défi qui mettait la jeune génération à l'eau sans se mouiller cet été, et c'est de nouveau le cas du défi qui affole la toile aujourd'hui, à savoir le high five selfie, qui consiste à prendre un selfie tout en se tapant dans les mains. Aujourd'hui, le jeu qui fait l'actu, c'est le jeu de l'escalier. Pour une fois, cela ne se passe absolument pas en ligne mais uniquement dans le monde physique. Et des premiers blessés sont déjà à signaler. Mais c'est quoi au juste, ce nouveau jeu dangereux ?

Un nouveau jeu a fait son apparition au collège.

Comme l'explique le Nouvel Obs, le principe du jeu est simple. "Une poignée d'élèves forment un barrage au pied d'un escalier, bloquant ainsi leurs camarades qui descendent les marches derrière eux. Une foule d’enfants s’amoncelle. Puis les "farceurs" s'écartent d'un coup, relâchant le barrage humain. Les enfants bloqués en bas de l’escalier tombent les premiers et se retrouvent piétinés par la masse d’élèves compressés qui dégringolent". Un jeu d'enfant sans conséquences ? Pas vraiment, la semaine passée, onze collégiens ont été blessés après s'être essayé au jeu de l'escalier, dont une jeune fille de 12 ans souffrant d'un traumatisme cranien. "Les enfants sont-ils sadiques, ou simplement motivés par le goût du risque ? Souhaitent-ils que quelque chose de grave arrive à leurs camarades ?", s'interroge alors le journal. Pour François Cochet, présidente de l’association Agir pour la prévention des jeux dangereux (Ageas), la réponse est claire. "Bien sur que non, le problème est qu'ils ignorent le risque réel et les conséquences de leurs actes". Pour conclure, nous souhaiterions reprendre les propos de Michel Fize, sociologue spécialisé dans la jeunesse que nous avions interviewé il y a quelques mois : "Je reprendrai ce que disent souvent les psychanalystes : ‘Quand on a cet âge, on se sent un peu immortel’. En somme, il ne peut rien vous arriver. Ajouté à la confusion qu’il y a de temps en temps entre le virtuel et le réel, cela donne une espèce d’inconscience tout en réalisant les risques pris. Dans les jeux vidéo, par exemple, vous ne mourrez jamais. La mort existe, mais pas pour de vrai. Donc, dans l’esprit des jeunes, c’est un peu ça, on ne peut pas mourir pour de vrai en se lançant ce type de défis. Maintenant, il y a aussi, dans cette prise de risque extrême, quelque chose de grisant. Ça fait monter l’adrénaline et ça donne des sensations très agréables. Une petite dose de sensations, c’est important pour tout le monde, et particulièrement à cet âge".

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les "Value Seekers", la jeune génération de globe-trotters mise en lumière par Ipsos
À lire aussi
Budget, objet, destination, à quoi ressemble le jeune "serial shoppeur" français en vacances ? (INEDIT)
À lire aussi
Communauté, dépenses et hygiène de vie, zoom sur 3 caractéristiques de la Génération Z
À lire aussi
La génération Z, une génération "Gender Fluid" confirmée
À lire aussi
Génération Play, quel est le rapport des Millennials avec le jeu ?
Encore plus de contenus
Snapchat

Les 3 clés pour bien communiquer sur Snapchat

En 2020, Snapchat reste une application sur laquelle les professionnels du marketing doivent miser pour toucher la jeune génération. Si vous n'êtes pas familier du réseau social roi de l'éphémère et de la réalité virtuelle, découvrez trois pistes à explorer pour bien lancer votre marque sur ce terrain.

Les 3 clés pour bien communiquer sur Snapchat
Le "Jeu de l'escalier", le nouveau défi collectif des jeunes qui inquiète leurs aînés
Pixel de tracking