Le live fou (et inédit) de Dragibus Black...pendant 35 jours !

Ecrit par

Si vous aviez des doutes sur le fait que le live continue d'engager la jeune génération, un exemple de campagne récente devrait vous rassurer : avec un concours inédit, Dragibus a su susciter l'attention (et surtout l'action) de Twittos pendant pas moins de 35 jours !

Au quotidien, depuis de longs mois déjà, la rédaction d'Air of melty vous montre que entre les jeunes et la vidéo, ça matche plus que jamais, et ce qu'il s'agisse de Génération Z comme de Génération Y. Grâce à une étude signée Limelight Networks, on sait désormais que les Millennials sont les plus grands consommateurs de vidéos en ligne, à hauteur de 9h13 par semaine pour les 18-25 ans et 8h30 pour les 26-30 ans. Mais quel genre de vidéos les jeunes consomment-ils ? De tout, ni plus ni moins. Séries, programmes de télévision, contenus humoristiques, vidéos pour enrichir leurs connaissances, les jeunes semblent curieux de tout découvrir, et ce sous toutes les formes possible. Ainsi, l'an passé, nous vous faisions comprendre que, entre les 15-24 ans et la vidéo, c'est une histoire de live et de mobile avant tout. Aujourd'hui, nous voulions vous parler d'une opération qui a fait durer la tendance du live jusqu'au bout : Dragibus, avec sa campagne #DragibusBlackFortune, qui a misé sur Twitter et Periscope. Mais encore ?

Le live fou (et inédit) de Dragibus Black...pendant 35 jours !
Le live fou (et inédit) de Dragibus Black...pendant 35 jours !

Le 16 octobre dernier, à 17 heures, Dragibus lançait un challenge à sa communauté en l'incitant à tweeter avec le hashtag #DragibusBlackFortune pour participer à un concours inédit, ce qui plaçait automatiquement le nom du participant en une du live diffusé sur Periscope (détenu par Twitter). Comme l'explique le site La Réclame, qui relaie la campagne, "si celui-ci y restait sans aucune autre personne ne tweete pendant 15 minutes, il remportait la carte #DragibusBlackFortune donnant droit à un an de Dragibus Black Surprise (valeur = 600€)". Assurer la viralité de cette campagne n'était pas une mince affaire : les agences FCINQ et M&C Saatchi.One avaient deux craintes : que le challenge s’épuise au bout d’une soirée. Et de l’autre, que des « bots » et autres stratagèmes rendent le jeu sans fin. Pour assurer la visibilité de sa campagne, deux micro-influenceurs ont été sollicités. Verdict, c'est après 35 jours qu'un gagnant s'est finalement démarqué...dans une campagne qui a, elle, été très remarquée !