Le live sur les réseaux sociaux, tout bon pour les médias, peut mieux faire pour les marques

Ecrit par

Tous en mode live, ou presque ! Alors que ce format vidéo est indéniablement LA grande tendance de l'année 2017, une récente étude signée Socialbakers met en lumière le fait que les marques pourraient en faire davantage. Alors, on s'y met quand ?

Toujours plus de live en mode toujours plus social ! On vous l'a déjà dit mais la tendance semble se confirmer un peu plus chaque jour : si vous cherchez la grande tendance de l'année en matière de vidéo, c'est indéniablement sur celle du live, particulièrement s'il est diffusé sur les réseaux sociaux, qu'il faut miser. La rédaction d'Air of melty vous en parle régulièrement, la vidéo représente aujourd'hui un terrain à conquérir d'urgence pour les marques visant la jeune génération. En janvier dernier, Romain Ouzeau, CEO d'Iconosquare, nous en parlait en nous expliquant que "la vidéo resterait le format roi sur les réseaux sociaux pour les années à venir". Et c'est en grande partie par le live que cela devrait passer. A ce sujet, aujourd'hui, nombreuses sont les enseignes qui l'ont bien compris et qui entendent en profiter. Courant juin, Fred & Farid faisait ainsi partir Lustrucru (10 fois) en live sur Facebook pour engager efficacement le grand public tandis que, début juillet, Sony Mobile et Rosbeef réalisaient les premiers Facebook Live en super slow motion. Et, pourtant, aujourd'hui, les marques pourraient bien mieux faire, à en croire une étude signée Socialbakers.

Du live, du live...et encore du live !
Du live, du live...et encore du live !

En effet, d’après une étude internationale de Socialbakers, ce sont les médias qui seraient les plus actifs en matière de live sur les réseaux sociaux. Comme ont pu en attester les différents Tops préparés par Vidclust ces derniers mois, c'est une certitude, les publishers qui se mettent à la vidéo, notamment live, sur les réseaux sociaux et notamment Facebook, sont de plus en plus nombreux. Plus précisément, selon l'étude menée en avril 2017, 55% des médias utilisent le live, contre environ 20% des célébrités et 10% pour les marques. A titre de comparaison, ils n’étaient que 10% des médias à adopter cette communication en janvier 2016. Toujours au sujet de l'essor du live, Romain Ouzeau nous avait fait savoir en début d'année que "la première chose que les marques doivent faire aujourd'hui, c'est changer leur mentalité. Aujourd'hui, nombreuses sont celles qui passent à côté de belles opportunités parce qu'aller en live leur fait peur. Que l'on soit une multinationale comme une PME, le live met forcément la pression : c'est un format que l'on ne peut pas maîtriser de A à Z et il faut donc accepter de ne pas être parfait. Mais, justement, les marques doivent comprendre que c'est là tout l'intérêt de ce format : même si c'est imparfait et incontrôlable, le live permet une interaction exceptionnelle avec l'auditeur, en créant une certaine intimité et un sentiment d'authenticité. Et il n'y a aucune limite à la créativité en matière de création de live : Q/A, annonces, lancements, interviews d'influenceurs, backstages, tout a sa place dans ce format". Alors, vous vous lancez quand ?

Crédit : facebook