Marketing

Le Social Selling, une tendance à (bien) adopter d'urgence pour toucher les Millennials

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Le Social Selling, une tendance à (bien) adopter d'urgence pour toucher les Millennials

À l'heure où les jeunes passent une grande partie de leur quotidien sur les réseaux sociaux en se disant grandement influencés par ce qu'ils y voient, le Social Selling représente un secteur à conquérir. Mais encore faut-il avoir les bonnes cartes en main pour y parvenir !

Si vous voulez toucher la jeune génération aujourd'hui, on vous le répète en permanence ou presque, il faut miser sur les réseaux sociaux. Certes, nous vous avons déjà fait savoir que la newsletter pouvait représenter un atout de taille pour communiquer auprès des Millennials tout comme l'email marketing peut constituer un atout premier pour toucher la génération Z. Mais c'est une réalité, les moins de 35 ans sont aujourd'hui surtout influencés par les réseaux sociaux en matière d'achat. Dans cette logique, l'ère du Social Selling, à savoir la vente directe sur les réseaux sociaux, est en plein essor. L'an dernier, à ce sujet, l'agence 1min30 avait déjà 6 conseils à vous transmettre : "dédramatisez le digital; communiquez en devenant votre propre média, créez des moments fédérateurs, scénarisez la prospection, scénarisez la fidélisation et, enfin, mesurez et suivez la performance commercial de chaque support". Aujourd'hui, c'est Koka Sexton, ex Linkedin et nul autre que l'un des inventeurs du concept de social selling, qui livre ses conseils, dans le cadre d'une intervention relayée par le site eMarketing. Voilà ce qu'il faut en retenir.

Le Social Selling, une tendance à (bien) adopter d'urgence pour toucher les Millennials

Le premier des trois conseils donnés par le professionnel, c'est de "sensibiliser ses collaborateurs et son top management". Dans le détail, il explique que "pour convaincre ses salariés, il faut s'adapter aux différents niveaux de maturité et d'aisance de ces derniers avec les réseaux sociaux, mais tous les engager dans la définition des objectifs, de la stratégie ou des contenus, et cela dans tous les services". Par ailleurs, le Social Selling doit toujours être une démarche volontaire. Le deuxième conseil à appliquer, c'est de ne pas chercher l'audience, mais l'engagement. C'est une réalité aujourd'hui : l'engagement généré par un post sur les réseaux sociaux est plus important que le reach. "Votre attention doit se porter sur l'engagement généré. Tant qu'il est fort, vous pouvez augmenter le nombre de contenus partagés ou publiés", explique Koka Sexton.

Enfin, il conclut en insistant sur l'importance "d'éduquer sur son marché et pas sur ses produits", en comparant les réseaux sociaux à la télévision. "Nous regardons la télévision pour les histoires qu'elle raconte et qui sont occasionnellement coupées par une page publicitaire. S'il n'y avait que des publicités sur une chaîne, nous zapperions." Mieux vaut donc partager principalement des contenus généraux sur son secteur, études ou tribunes, voire sur ses passions afin d'humaniser son discours, et rebondir de temps en temps à l'actualité en promouvant ses propres solutions, comme le conseille le site eMarketing. Avec ces trois astuces, à vous de vous lancer désormais !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Digital, Discours, Valeurs, 4 clichés à oublier au plus vite pour bien comprendre les Millennials
À lire aussi
Les Millennials, une génération qui fait évoluer les processus d'achat
À lire aussi
Alimentation connectée, personnalisée, expérientielle, le futur du secteur food en 5 tendances
À lire aussi
Yves Rocher, marque la plus authentique de 2017, tout bon auprès des Millennials ?
À lire aussi
Noël 2017 : "Les Recettes Pompettes by Poulpe", le jeu qui répond aux envies (et aux délires) des jeunes fêtards ?
Encore plus de contenus
Marketing il y a 4 jours

Prisma Media x Storymind, “55% des 18-34 ans se sentent plutôt différents des gens de leur génération” (EXCLU)

Comprendre la jeune génération en cette fin d’année 2020, qu’est-ce que ça veut réellement dire ? Marine Grémy, Directrice Marketing Insight PMS Femmes-International et Jean-Emmanuel Cortade de la Saussay, Fondateur de Storymind, nous présentent les résultats d’une étude menée auprès des 18-35 ans avant et après le premier confinement pour mieux cerner leur état d’esprit du moment, leurs priorités et leurs envies.

Prisma Media x Storymind, “55% des 18-34 ans se sentent plutôt différents des gens de leur génération” (EXCLU)
Le Social Selling, une tendance à (bien) adopter d'urgence pour toucher les Millennials
Pixel de tracking