Marketing

Les jeunes Français prêts à un mode de vie plus sain ? (ETUDE)

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
Les jeunes Français prêts à un mode de vie plus sain ? (ETUDE)

Quelles leçons les Français, et notamment les plus jeunes, ont-ils tiré des périodes de confinement de ces derniers mois ? Alors qu'ils profitent d'une grande liberté retrouvée, les 18-35 ans font le point sur ce qui a marqué leurs derniers mois, en positif comme en plus négatif.

Pour tout le monde, et notamment les plus jeunes, il y aura forcément un avant et un après crise sanitaire. Alors que l'on apprenait il y a quelques semaines que la pandémie de Covid-19 a permis à 51% des 18-30 ans de changer des choses dans leur vie, une nouvelle étude menée par Juice Plus+, acteur de la santé et du bien-être, permet justement de faire le point sur les nouvelles habitudes saines et durables (ou pas) des Français. Grâce à des données inédites concernant les 18-35 ans, qui sont largement opposés au pass sanitaire, on peut mieux comprendre leur état d'esprit actuel. Verdict, dans un premier temps, on découvre que, à la fin du confinement et au moment du retour à la vie normale, 50% des 18-24 ans et 44% des 25-34 ans se sont dits heureux quand 4 jeunes sur 10 préfèrent le terme "soulagés". Pour les 18-24 ans, le retour à la vie normale est synonyme de joie (49%), de soulagement (46%) et de motivation (42%). Pour les 25-34 ans, c'est le soulagement qui prime (42%), devant la joie (38%) et le côté normal (33%). En revanche, chez les plus jeunes, on remarque une certaine peur (32%), de la fatigue (32%) et un manque de motivation (23%) quand leurs jeunes aînés évoquent eux aussi une fatigue (29%), de la flemme (26%) et de la peur (23%).

Les jeunes Français prêts à un mode de vie plus sain ?
Crédit : Getty

Toujours selon l'étude menée par Juice Plus+, ce que les 18-24 ans attendaient le plus de la fin du confinement, c'était le fait de pouvoir se remettre au shopping (42%), devant le fait d'aller à la plage (38%), faire la fête et être dehors au soleil (36%) ou encore partir en vacances à l'étranger (34%). Chez les 25-34 ans, l'envie prioritaire était de faire du shopping (38%) devant le fait de partir en vacances (35%), inviter la famille et les amis (34%) et aller à la plage (30%). Et si les 18-24 ans étaient, de leur côté, moins enthousiastes à l'idée de retourner à la salle de sport (22%) et au travail (17%), les 25-34 ans, eux, se disent pressés pour tout ce qui peut arriver ! Au sujet du confinement, 31% des 18-24 ans et 37% des 25-34 ans estiment que leur régime alimentaire s'est amélioré. Notamment parce qu'un jeune sur deux a affirmé cuisiner plus de repas pendant cette période, et notamment des repas plus sains. Aussi, nombreux sont les jeunes qui ont fait de l'exercice. Et, clairement, les Millennials comme les Z comptent garder ces habitudes : 35% des 18-24 ans et 42% des 25-34 ans veulent continuer à cuisiner plus de repas par exemple.

Concernant les mauvaises habitudes prises pendant le confinement, 26% des 18-24 ans veulent laisser derrière eux le fait de se coucher tard tandis que 23% veulent arrêter de passer du temps improductif sur leurs devices. Chez les 25-34 ans, c'est cette habitude qui prime et qu'ils veulent supprimer (26%) devant le fait de regarder plus la télévision (22%) et le fait de se coucher tard (17%). En la matière, près de 4 jeunes sur 10 estiment d'ailleurs qu'il est plutôt facile pour eux de conserver leurs bonnes habitudes après le confinement ! Au sujet des choses qui manquent aux jeunes concernant le confinement, on notera que c'est le fait d'épargner de l'argent (32%), le fait d'avoir du temps libre la journée et le soir (27%) et le fait d'avoir plus de temps libre en famille (20%). Mais, encore une fois, les Millennials comme les Z semblent avoir retenu certaines leçons de cette période particulière. Ainsi, 40% des 25-34 ans font du fait de garder le contact avec des gens qu'ils aiment une priorité tandis que les plus jeunes entendent bien continuer à profiter de temps libre au soleil.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les Millennials et les achats mode, quelle réalité en 2021 ?
À lire aussi
Les jeunes Français, motivés pour les soldes d'été 2021 ?
À lire aussi
Les 18-24 ans, des consommateurs responsables ou pas assez impliqués ? (ETUDE)
À lire aussi
Prix, qualité, engagement, quel est le critère prioritaire pour les jeunes Français en matière d'achat ?
À lire aussi
Comment les 18-34 ans veulent-ils réellement communiquer avec les marques ?
Encore plus de contenus
Les jeunes Français prêts à un mode de vie plus sain ? (ETUDE)
Pixel de tracking