Publicité

Les jeunes Français, séduits par l'affichage sur écrans ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les jeunes Français, séduits par l'affichage sur écrans ?

Les 18-35 ans et l'affichage digital, ça matche ? À en croire les résultats d'une nouvelle étude menée par le Club Digital Media, la réponse est clairement oui : jusqu'à 74% des jeunes Français jugent ce type de support efficace.

Il y a quelques semaines, une étude menée par Diffusis France pour Eulerian faisait le point sur les différents éléments qui influencent le plus les jeunes Français. Entre influenceurs, recommandations par des proches, publicités et promotions, le moins que l'on puisse dire c'est que les 18-35 ans sont souvent confrontés aux messages des marques ! Et qu'on se le dise, cela se vérifie aujourd'hui avec le rapport des Français à l'affichage sur écran. Alors que le Club Digital Media vient de dévoiler les résultats d'une étude sur l'opinion des Français vis-à-vis des écrans d'affichage dynamique, on découvre que la jeune génération, qui passe quotidiennement beaucoup de temps sur les écrans et qui critique le manque de diversité des publicités en ligne, s'avère très réceptive à ce qui se passe sur les écrans digitaux qui l'entourent au quotidien. Ainsi, selon cette étude, 70% des Français disent prêter attention aux écrans digitaux dont 27% déclarent les regarder systématiquement. Et si 59% des Français jugent ces écrans efficaces, le taux monte à 74% chez les 18-24 ans. De leur côté, les 25-34 ans sont 63% à approuver également.

Les Millennials et les écrans, ça matche !
Crédit : Getty

Ce que l'étude menée par le Club Digital Media montre également, c'est que les écrans font clairement partie du paysage. Ainsi, 91% des Français et jusqu'à 99% des 18-24 ans disent être fréquemment exposés à ces écrans. Parmi les endroits où la présence d'affichage digital est jugée la plus pertinente, on note les commerces (65%), les lieux de transit et les transports (51%) ainsi que la rue (32%). L'étude révèle de manière significative que les moins de 35 ans, et plus fortement encore les 18-24 ans, sont particulièrement réceptifs aux écrans digitaux. Au total, 59% des moins de 25 ans et 49% des moins de 35 ans ont ainsi déjà réagi après avoir été exposés à une information via un écran digital (contre 35% de la population française). Le drive-to-web en est la première manifestation (30% chez les 18-24 ans) devant le partage avec des proches (23% chez les 18-24 ans) et la visite d'un endroit (17% chez les 18-24 ans). Un quart des jeunes sondés déclarent également avoir déjà effectué un achat après avoir vu un contenu sur un écran, contre 9% de l'ensemble de la population. En matière de contenus, on notera que ce que les Français, tous âges confondus, veulent voir en priorité sur les écrans, c'est avant de l'information (57%) devant la découverte de nouveaux produits (37%) et le divertissement (24%).

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Courrier, TV, cinéma, quels sont les supports publicitaires offline qui captent le plus l'attention ?
À lire aussi
Influenceurs, recommandations, publicité, promotions, qu'est-ce qui influence réellement le plus les (jeunes) Français ?
À lire aussi
La publicité sur les réseaux sociaux accélère toujours plus, mais sous quelle forme ?
À lire aussi
Super Bowl 2021 : Cheetos, Amazon, Cadillac, quelles sont les pubs les plus marquantes de la soirée ?
À lire aussi
Transparence, vidéo, audio, les sujets clés de la publicité digitale en 2021 décryptés
Encore plus de contenus
Les jeunes Français, séduits par l'affichage sur écrans ?
Pixel de tracking