Les Millennials, consommateurs (beaucoup) plus "volatiles" que leurs aînés ?

Les Millennials, consommateurs (beaucoup) plus "volatiles" que leurs aînés ?
Ecrit par

Fidèles aux marques ou pas, les Millennials ? A en croire la dernière étude dévoilée par l'institut CSA, les consommateurs volatiles seraient (très) nombreux au sein de la génération. Et chacun a sa motivation !

Alors les jeunes, fidèles à leurs marques préférées ou pas ? Difficile d'y voir clair ces derniers mois ! Vous le savez, au quotidien, la mission d'Air of melty est de vous aider à toujours mieux cerner la jeune génération, notamment en ce qui concerne son rapport aux marques. Justement, en la matière, nous vous révélions il y a quelques semaines que 95% des Millennials étaient potentiellement fidèles aux marques qu'ils aiment. Oui mais voilà, finalement, courant décembre, une étude signée Nexus et YouGov France révélait que, à l'inverse, 72% des Millennials seraient infidèles à leurs marques préférées. Aujourd'hui, clairement, l'institut CSA confirme les dires de cette dernière étude, en dévoilant à son tour son analyse des consommateurs français, et en s'intéressant plus particulièrement à ceux qui sont "volatiles", soit en perpétuel mouvement. Si ce profil concerne seulement 15% des consommateurs au total, les moins de 35 ans y sont largement représentés, en constituant 56% de ce groupe de consommateurs. C'est dit, donc, les jeunes sont volatiles. Et en la matière, on distingue 4 "familles de volatiles". Lesquelles ? Réponse tout de suite.

Globalement, les consommateurs volatiles sont principalement des jeunes hommes (57%), vivant dans les grandes agglomérations. Ils sont quasiment tous actifs (87%), CSP+, "sans pour autant disposer de revenus supérieurs à la moyenne", révèle l'étude de l'institut CSA. Enfin, ils se distinguent par une activité plus digitale et multicanal. Concernant leurs spécificités, sachez que les 4 familles de "volatiles" sont : le volatile promophile (31%), le volatile technophile (28%), le volatile insoupçonné (24%) et enfin le volatile insatiable (17%). Le volatile promophile se caractérise par sa recherche de la bonne affaire et passe énormément de temps à surfer sur le web pour dénicher le produit le moins cher. De son côté, le volatile technophile cherche à mener une vie pleine de défis, de nouveautés et de changements. Il aime posséder avant les autres les produits dernier cri et de haute qualité. Le volatile insoupçonné, lui, ne se décrit pas comme étant 'volatile'. Ce sont ses actes qui indiquent qu'il s'agit d'une personne aussi volatile que les autres. Enfin, le volatile insatiable se caractérise par son envie perpétuelle de changement. Vous êtes prévenus, pas facile de garder les jeunes consommateurs auprès de votre marque, et de votre marque seulement.

Crédit : institut csa