Les Millennials de plus en plus intéressés par la chirurgie esthétique, "l'effet Kardashian"

Les Kardashian donnent l'exemple !
Ecrit par

Ressembler (pour de vrai) à une célébrité mise en valeur par un filtre sur Instagram, c'est le nouveau défi que semblent se donner de plus en plus de jeunes filles aux Etats-Unis. Quitte à passer par la case chirurgie esthétique. Découvrez l'effet Kardashian.

Quand on vous dit que Kim Kardashian fait partie des idoles de la jeune génération, on en a une nouvelle preuve ! En mars dernier, la rédaction d'Air of melty vous présentait le Kim K Challenge, alias le nouveau défi qui promettait de "casser Internet" auprès des jeunes, en les invitant à assumer leurs formes sur les réseaux sociaux. Clairement, ce selfie d'un nouveau genre, repris par des milliers d'internautes, illustrait parfaitement l'idée selon laquelle tout ce que fait ou ce que porte Kim Kardashian et ses sœurs semble intéresser la jeune génération. Le phénomène se confirmait le mois suivant, au travers d'une étude signée Brand and Celebrities, s'interrogeant sur ce que peuvent enseigner les sœurs Kardashian aux marques françaises. Verdict, selon la plateforme, ces jeunes femmes maîtrisent parfaitement l'art de communiquer sur les réseaux sociaux. A tel point en fait que, selon le site Hollywood Reporter, leur usage des filtres en tout genre conduit la jeune génération à complexer...et à songer à la chirurgie esthétique pour recourir au botox et compagnie. C'est ce qu'un agent appelle "l'effet Kardashian".

3407895

Concrètement, selon the American Society of Plastic Surgeons, de plus en plus de jeunes femmes souhaitent aujourd'hui modifier leur visage à l'aide de produits utilisés par les sœurs Kardashian. Ainsi, ces six dernières années, le nombre d'interventions non chirurgicales effectuées sur des jeunes âgées de 20 à 29 ans a augmenté de 40%, pour atteindre 170 000 traitements en 2015. Alors que, pendant longtemps, le botox était implicitement réservée aux femmes de plus de 35 ans, c'est devenu une routine pour certaines jeunes filles. "Pour un tas de jeunes qui ont l'habitude de se faire faire les ongles ou de se faire poser des faux-cils, c'est presque devenu comme une suite naturelle", explique Jessica Wu, dermatologue. De son côté, le chirurgien esthétique Gabriel Chiu explique que cette évolution est l'effet de "l'essor des réseaux sociaux, de la pop culture et des Kardashian...ou des Jenner". Il affirme même avoir des patients venant le voir pour ressembler à ce que permet de faire certains filtres d'Instagram. Cela étant dit, à l'heure où la tendance concernant la jeune génération est un retour à "l'unfiltered" ou au "no filter", on peut se dire que l'effet Kardashian ne dominera pas forcément sur le long terme...

Crédit : Instagram Kylie Jenner, Instagram @kimkardashian