Les Millennials et la publicité en ligne, quelle réalité en 2019 ?

Ecrit par

Entre les Millennials et la publicité en ligne, il existe une histoire d'amour un peu complexe. En cet été 2019, une nouvelle étude signée Visual Objects s'intéresse à la manière dont les jeunes vivent le fait que leurs données en ligne soient collectées et exploitées.

Depuis de longues années déjà, la rédaction d'Air of melty vous parle du rapport compliqué qui lie les jeunes à la publicité en ligne, marqué par une forte utilisation de logiciels bloquant celle-ci. On vous l'a déjà dit, à ce jour, près de 2 jeunes sur 3 sont adeptes du blocage de publicité en ligne. Concrètement, là où 33% de jeunes acceptent de visualiser les annonces en ligne, 63% choisissent de les bloquer illégalement. Pourtant, on vous l'a aussi déjà dit, contrairement aux idées reçues à ce sujet, la jeune génération n'est pas définitivement fermée à la publicité en ligne. C'est simplement qu'elle attend une publicité pertinente et bien pensée. En cette année 2019, cela passe notamment par une publicité engagée, que ce soit sur le plan de l'environnement ou sur le plan de la société, ou par la publicité native, qui fonctionne toujours bien auprès de cette cible. Aujourd'hui, c'est une étude signée Visual Objects qui nous en apprend plus sur les priorités des utilisateurs d'adblockers. L'occasion d'apprendre que les publicités trop personnalisés peuvent par exemple les bloquer.

Les Millennials et la publicité en ligne, quelle réalité en 2019 ?
Les Millennials et la publicité en ligne, quelle réalité en 2019 ?

Ainsi, selon cette étude, 45 % des utilisateurs d'Adblockers déclarent qu'ils éviteraient le site d'une entreprise donnée si cette dernière les vise avec des publicités. Ce qui justifie un tel chiffre alors que l'on parle généralement de la personnalisation comme un élément positif pour réconcilier les internautes et les publicités, c'est le fait que les utilisateurs d'AdBlockers sont très méfiants en ce qui concerne la collecte de leurs données personnelles pour la publicité. Près des deux tiers des adeptes d'adblockers (63 %) estiment que la collecte de data dans la publicité en ligne est une invasion de la vie privée. Heureusement pour les marketeurs, cette vision des choses est moins forte pour les Millennials que pour leurs aînés. 58 % des Millennials le pensent, contre 72 % des baby-boomers. "Les jeunes se sentent moins menacés par la collecte de data parce que c'est ce qu'ils connaissent déjà en étant toujours connectés en ligne". Enfin, on notera que 41 % des Millennials sont prêts à payer pour surfer sur le net sans publicité, contre seulement 29 % des baby boomers.

Crédit : x