Société

Les Millennials, pas heureux chez eux ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les Millennials, pas heureux chez eux ?

Alors que l'on parle beaucoup de l'existence d'une génération cocooning avec des 18-35 ans qui passent de plus en plus de temps chez eux, une nouvelle étude signée Castorama et Brico Dépôt révèle que les jeunes ne se sentent pas forcément bien dans leur intérieur...

Beaucoup d'études l'ont montré ces dernières années, la jeune génération privilégie les expériences en tout genre à la possession de biens. D'ailleurs, il y a quelques semaines, Jean Chatzky, rédactrice financière pour l'émission "Today" sur NBC, expliquait pourquoi les Millennials ont tout bon en la matière. Selon l'experte, ce genre de comportement leur apporte en effet beaucoup de bonheur. Pour autant, qu'on se le dise, la jeune génération n'est pas décidée à ne jamais rien posséder. Pendant l'été, une étude révélait que les Millennials sont prêts à acheter une maison et à déménager pour un coup de coeur de vacances. Plus récemment encore, ce sont des données mises en lumière par California Association of Realtors qui révélaient que les Millennials sont plus intéressés que jamais par l'immobilier. Savoir que les jeunes veulent acquérir un logement, c'est bien, mais savoir comment ils se sentent dans leur logement, c'est intéressant aussi, non ? À ce sujet, à l’occasion du lancement de la gamme de produits GoodHome Interiors dédiée à la décoration et la rénovation des sols et des murs, Castorama et Brico Dépôt viennent de présenter les résultats de leur étude sur le rapport qu’entretiennent les millenials avec leur intérieur. Verdict ? Peut mieux faire, peut beaucoup mieux faire !

Les Millennials, pas heureux chez eux ?
Crédit : Pixabay

L'étude révèle que les Millennials sont en effet la catégorie de personne la moins satisfaire de leur intérieur. De manière générale, le sentiment de bien-être chez soi augmente après 50 ans. Mais encore ? En pratique, alors que le score moyen des Français qui se disent heureux chez eux est de 7,2 points pour les plus de 50 ans, les 18-35 ans, eux, sont les moins satisfaitsde leur intérieur, avec un score de 6,9 points en moyenne. En revanche, force est de constater qu'il y a de l'espoir pour les Millennials, dans le sens où le rapport GoodHome révèle qu’être locataire ou non ne change pas la donne en matière de bonheur chez soi. "Le bonheur que l’on retire de notre chez soi ne peut pas se limiter aux personnes de plus de 50 ans et aux propriétaires. Notre étude montre que prendre le temps d’embellir son intérieur et de concrétiser ses projets a un effet direct sur notre bien être à la maison et, par conséquent, sur notre bonheur général", explique Alexandre Charby, directeur commercial Kingfisher France. Pour ce faire, les Millennials sont invités à optimiser davantage l'espace, à illuminer pour embellir l'espace, à donner une seconde vie à des meubles anciens, à personnaliser les surfaces (murs, sols...) et à réaménager l'espace. Quand on sait que l'on parle d'une jeune génération cocooning qui passe de plus en plus de temps chez elle, on se dit qu'elle a en effet tout intérêt à se sentir bien dans son cocon !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les femmes Millennials et l'écologie, quelles envies et quels engagements en 2019 ?
À lire aussi
Plus d'un Millennial Français sur deux aime Halloween
À lire aussi
6 jeunes sur 10 voyagent au moins 3 fois par an
À lire aussi
De quoi rêvent les Millennials en matière d'immobilier ?
Encore plus de contenus
Société

Les 18-35 ans, (vraiment) adeptes de l'écotourisme ?

L'année 2020 s'annonce une nouvelle fois riche en voyages pour les membres de la jeune génération. Des voyages qui promettent toutefois de prendre une nouvelle tournure puisqu'un grand nombre de jeunes entend réinventer sa manière de voyager pour respecter davantage l'environnement. Focus sur les nouvelles pratiques des 18-35 ans.

Les 18-35 ans, (vraiment) adeptes de l'écotourisme ?
Marketing

Quel regard portent les 18-34 ans sur la voiture ?

En 2020, quel rapport entretiennent les membres de la jeune génération avec la voiture ? Un nouveau sondage signé ELABE s'intéresse au sujet, en montrant que ce véhicule occupe toujours une place particulière dans le coeur des 18-34 ans.

Quel regard portent les 18-34 ans sur la voiture ?
Les Millennials, pas heureux chez eux ?
Pixel de tracking