Les vacances, une épreuve pour les Millennials en couple ?

Ecrit par

En cet été 2019, les vacances se préparent pour tous les Français et notamment les jeunes. À ce sujet, une étude signée Groupon et Opinium Research révèle que cette période pourrait bien être soumises à quelques moments de stress et de tension pour les Millennials en couple...

En ce mois de juillet 2019, les vacances sont en vue pour tous les Français et notamment pour les Millennials, pour qui "le voyage fait partie de la construction identitaire et sociale", comme nous l'avait expliqué Charlotte Dine, Planneuse stratégique chez DISKO il y a quelques mois. Le mois dernier, une étude menée par Qualtrics révélait que 53% des 18-35 ans estiment que les vacances sont plus importantes que faire des investissements financiers. Ce qui attire les jeunes dans les voyages, c'est avant tout l'idée de se remonter le moral (21,5%), en particulier pour les 24-35 ans. 15,2% profitent aussi d'offres bon marché tandis que 17,6% se donnent la chance d'aller dans leur destination de rêve. Enfin, 10% partent en vacances pour évacuer le stress et 9,3% pour écouler leurs congés. Si la volonté affichée est de laisser les problèmes à la maison, force est de constater que, pourtant, les vacances ne sont pas toujours synonymes de bonheur pour les moins de 35 ans. C'est ce que révèle une étude signée Groupon et Opinium Research menée sur les grandes vacances. Focus sur ce qui se passe pour les 18-35 ans.

Les vacances, une épreuve pour les Millennials en couple ?
Les vacances, une épreuve pour les Millennials en couple ?

Selon cette étude signée Groupon, 59% des 23-27 ans déclarent passer moins de temps en tête avec leur partenaire pendant les vacances scolaires. Ils sont tout autant à faire la même déclaration chez les 28-32 ans. Pour près de 6 jeunes sur 10, cela s'explique en partie par le fait qu'ils passent plus de temps à devoir divertir les enfants. Et oui, c'est effectivement un devoir pour les Parennials, alias les Millennials qui sont parents. Et qui dit moins de temps passé ensemble et stress provoqué par les enfants dit également disputes plus fréquentes. En pratique, 45% des 23-27 ans et 33% des 28-32 ans déclarent se disputer plus souvent avec leur partenaire pendant les vacances scolaires. Pour le coup, la détente semble loin ! Enfin, 52% des 23-27 ans et 33% des 28-32 ans déclarent avoir moins de relations sexuelles pendant les vacances scolaires. Pour certains, vivement la rentrée donc !