Société

Logement : 32% des 18-25 ans renoncent à vivre dans leur propre logement afin de ne pas se priver dans d’autres domaines

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les jeunes éprouvent des difficultés dans l'acquisition d'un logement.

Lundi, c’était le coup d’envoi de la Semaine du Logement des Jeunes. Un coup d’envoi marqué par la publication d’une étude menée par Opinion Way pour la Macif, et qui fait le point sur l’accès des jeunes eu logement et leur sécurité financière. Air of melty vous en dévoile les principaux résultats par ici !

En avril dernier, Air of melty vous parlait d’une ancienne tendance opérant un retour en force : la génération Tanguy, avec des jeunes qui restent de plus en plus tard dans le foyer familial. Dans la majorité des cas, le phénomène s’explique par un manque de stabilité professionnelle et d’indépendance financière, plus que par une envie profonde de rester aux côtés de papa et maman. A l’occasion de la Semaine du Logement des Jeunes, qui se déroule de ce lundi 16 juin au 21 juin, la Macif et Opinion Way ont cherché à faire le point sur l’accès des jeunes au logement, justement. Verdict, comme nous venons de vous le dire, 46% des 18-25 ans habitent actuellement chez leurs parents, tandis que huit jeunes sur dix souhaitent idéalement vivre dans leur propre appartement.

Les cartons, signe d'émancipation !
Une maison, pas pour tout de suite !

Preuve que ce sont bel et bien des difficultés en tout genre qui les contraignent à vivre encore chez leurs parents, 65% des jeunes concernés par cette tendance, soit plus d’un jeune sur deux, rêvent de vivre dans leur propre logement, avec un taux qui grimpe jusqu’à 90% chez les 24-25 ans et jusqu’à 83% chez les jeunes actifs ayant un emploi. Plutôt logique, lorsque l’on comprend tout le symbole de quitter le cocon familial pour cette tranche d’âge : selon l’étude, pour près de neuf jeunes sur dix, déménager dans son propre logement signifie "passer à l’âge adulte" et est synonyme "d’autonomie et d’émancipation". Malheureusement, souvent, leurs moyens financiers ne s’accordent pas avec leurs envies. Ainsi, près d’un jeune sur trois (32%) a déjà renoncé à l’idée de vivre dans son propre logement afin de ne pas se priver dans d’autres domaines, tandis que 16% des sondés ayant quitté le domicile de leurs parents songent à y retourner pour arrêter de se priver, preuve que les 18-30 ans font face à un dilemme quotidien.

Les clés du bonheur ?

Alors la jeunesse française est-elle sacrifiée, comme une récente étude le laissait entendre ? On peut le penser, avec près de 40% des jeunes ayant déjà renoncé à un logement en raison du coût trop élevé de la caution et 27% des sondés affirmant que c’est la raison qui les poussent à ne pas quitter le foyer familial. La jeunesse française a en tout cas la volonté de changer son destin, c’est certain ! Pour s’armer dans cette situation difficile à appréhender, 39% des jeunes se disent demandeurs d’un accompagnement (informations, conseils, bons plans…) pour les aider à trouver un logement adapté à leur budget. Dans le même temps, un tiers des sondés recherchent des personnes acceptant de se porter garants et presque la même proportion recherche une trésorerie pour la caution. Forte de tous ces résultats, la Macif proposera donc un pack de solutions destinées à aider les 18-30 à quitter le nid familial en douceur et surtout, sans se mettre en difficulté.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Mode : 25% des jeunes françaises achètent de manière compulsive, leur rapport au shopping décrypté !
À lire aussi
Sexe : Pornographie et vie de couple, les films porno dossiers classés X chez les jeunes ?
À lire aussi
Génération Y : le hasard et la surprise au cœur de leur consommation, la tendance analysée
À lire aussi
Génération Y et luxe : Confort et transports en commun sont les priorités des jeunes voyageurs
À lire aussi
Shopping : le "Showroom", le nouveau mode d’achat des jeunes, alliant online et offline
À lire aussi
Star-System : Un jeune sur deux rêverait d’être célèbre, leur quête du succès décryptée
Encore plus de contenus
Logement : 32% des 18-25 ans renoncent à vivre dans leur propre logement afin de ne pas se priver dans d’autres domaines
Pixel de tracking