Mairie de Paris, "L'apprentissage, c'est mettre toutes les chances de son côté pour trouver un emploi qui correspond à son niveau de qualification" (EXCLU)

Pauline Véron, adjointe à la Maire de Paris, a répondu à nos questions.
Ecrit par

En ce début de mois de mai 2016, la Mairie de Paris a fait une grande annonce : la ville veut recruter 500 apprentis par an, dès cette année. Pour ce faire, elle lance une grande campagne de communication. L'énergie positive de la jeune génération est à l'honneur, comme nous l'explique Pauline Véron, adjointe à la Maire de Paris chargée de toutes les questions relatives à la démocratie locale, la participation citoyenne, la vie associative, la jeunesse et de l'emploi. Interview.

Vous le savez, à la rédaction d'Air of melty, mettre à l'honneur l'énergie positive de la jeunesse et son envie de réussir professionnellement, c'est une partie importante de notre travail au quotidien. Nous vous en avons parlé ces derniers mois au travers des digiSchool HYPE Awards 2016, alias la conférence inspirante des jeunes talents, mais aussi en vous annonçant la tenue des Entretiens de l'Excellence, le rendez-vous qui redonne ses ambitions à la jeune génération. Alors, quand la Mairie de Paris annonce un plan d'envergure visant au recrutement de 500 nouveaux apprentis chaque année, ça nous donne forcément envie d'en savoir plus ! Justement, Pauline Véron, adjointe à la Maire de Paris chargée de toutes les questions relatives à la démocratie locale, la participation citoyenne, la vie associative, la jeunesse et de l'emploi, a accepté de répondre à nos questions.

-Air of melty : Pour remettre les choses en contexte, comment est venue cette décision de la part d'Anne Hidalgo de fixer l'objectif de 500 nouveaux apprentis par an, dès cette année ?

Pauline Véron, adjointe à la Maire de Paris chargée de toutes les questions relatives à la démocratie locale, la participation citoyenne, la vie associative, la jeunesse et de l'emploi : La Ville de Paris, avec ses 55 000 agents, est un employeur majeur du territoire. D’où notre volonté d’être exemplaires en matière d’insertion professionnelle. Nous nous mobilisons pour l’emploi des jeunes à travers l’apprentissage, bien sûr, mais aussi les emplois d’avenir ou les stages. Nous aidons aussi les chercheurs d’emploi en difficulté en employant plus de 1 000 personnes en contrats aidés. Cette mobilisation générale pour l’emploi que nous demandons aux entreprises parisiennes, nous l’appliquons d’abord chez nous. L’objectif de 500 apprentis est ambitieux mais en cohérence avec les besoins de recrutements de la Ville, qui compte de nombreux métiers manuels souvent méconnus.

-Air of melty : En quoi l'apprentissage constitue-t-il un outil privilégié d'insertion professionnelle des jeunes aujourd'hui ? Témoignent-ils d'une envie d'être dans l'action ?

P.V : L’apprentissage est un véritable tremplin pour l’emploi, qui accélère l’entrée dans le monde du travail : près de 70% des jeunes parisiens qui ont fait un apprentissage trouvent un emploi dans les 7 mois qui suivent la fin de leur formation. Au-delà des statistiques, c’est aussi une certaine façon d’apprendre un métier, moins scolaire, plus pratico-pratique. Avec l’alternance, on a un pied à l’école et un pied dans le monde du travail. On est directement dans l’action, avec des professionnels qui transmettent leur savoir-faire au quotidien.

-Air of melty : Quelle est la part de jeunes concernée aujourd'hui par l'apprentissage ? Le phénomène est-il en hausse ?

P.V : Environ 5% des jeunes de 16 à 25 ans font un apprentissage en France. La Région Ile-de-France et Paris en particulier comptent un nombre très important d’apprentis car la tradition du compagnonnage y est ancrée de longue date. Nous avons aussi bénéficié du développement plus récent de l’alternance au niveau master, qui concerne beaucoup les jeunes Parisiens. La tendance générale n’est malheureusement à la hausse que pour ce type de diplômes plus élevés. A la Ville de Paris, nous donnons la priorité aux jeunes qui suivent des formations plus courtes, de type CAP ou bac professionnel.

-Air of melty : Pour les jeunes qui nous lisent, quel(s) genre(s) de métiers sont aujourd'hui concernés par l'apprentissage ? Des secteurs auxquels on ne pense pas forcément ?

P.V : La Ville de Paris compte près de 300 métiers différents ! Nous embauchons essentiellement là où nous avons des besoins de recrutement récurrents, pour proposer des débouchés réels aux jeunes en apprentissage : les métiers de la petite enfance, de l’animation, des espaces verts. Mais nous avons aussi des besoins dans des métiers auxquels on ne pense pas forcément comme ceux de l’automobile, du bâtiment ou de l’électronique.

-Air of melty : Toujours pour les jeunes, quels sont les avantages à se tourner dès maintenant vers l'apprentissage ? Et qui est concerné ?

P.V : Premier avantage de l’apprentissage pour les jeunes : être rémunéré pendant sa formation. C’est important ! L’apprentissage à la Ville de Paris, c’est aussi la quasi-certitude de décrocher son diplôme puisque 9 jeunes sur 10 l’obtiennent à l’issue de leur contrat chez nous. C’est enfin mettre toutes les chances de son côté pour trouver un emploi qui correspond à son niveau de qualification car on a une expérience à faire valoir dès son entrée sur le marché du travail. Nous allons d’ailleurs développer des préparations aux concours de la fonction publique parisienne pour aider un maximum nos jeunes apprentis à être recrutés par la Ville. Tout le monde est concerné, du CAP au Master, même si notre volonté est d’offrir des postes en priorité aux jeunes en formations courtes (car c’est là que sont nos besoins) et aux jeunes des quartiers populaires qui peinent à trouver des entreprises alors qu’ils ont été admis en CFA. Nous avons à ce titre un partenariat très efficace avec la Mission Locale de Paris.

-Air of melty : Quel genre de campagne de communication entendez-vous mettre en place pour vous rendre visible auprès des jeunes ?

P.V : Nous avons une campagne d’affichage très dynamique - « L’apprentissage, ça se partage » - dans tous les équipements municipaux fréquentés par les jeunes, comme les gymnases, les espaces jeunes, les bibliothèques ou les centres d’animation.

-Air of melty : En marge de cela, vous prévoyez d'organiser des job-dating. En quoi cela consistera-t-il concrètement ? Quelle cible visez-vous avec ce genre d'opérations ?

P.V : Nous voulons favoriser la rencontre directe entre recruteurs et candidats. Le « job-dating » est un très bon format qui permet aux recruteurs de connaître le candidat, d’une façon plus approfondie qu’à travers la lecture d’un CV. Mais cela permet aussi aux candidats de se faire une idée sur le métier, en discutant avec un professionnel et en se rendant sur les lieux, ce qui est beaucoup plus concret qu’une offre d’emploi. Le 1er « job-dating » a eu lieu cette semaine avec la Direction du Patrimoine et de l’Architecture pour les métiers du bâtiment et de l’électricité. Il y en aura d’autres !

-Air of melty : Enfin, pouvez-vous nous présenter ce que sera la "Soirée des Mille" qui sera organisée en septembre prochain ?

P.V : Nous avons besoin de mettre en avant ce qui fonctionne dans notre pays. Les jeunes sont trop souvent présentés comme des problèmes. En invitant à l’Hôtel de Ville les 500 apprentis et leurs 500 maîtres d’apprentissage, nous voulons montrer le visage d’une jeunesse qui réussit, d’une société où jeunes et moins jeunes créent de la valeur ensemble.

Pour postuler :

Envoyez un CV complet accompagné d’une lettre de motivation, sans oublier de préciser le nom et l’adresse du centre de formation d’apprentis (CFA) de préinscription. A envoyer par courrier à : MAIRIE DE PARIS - Direction des Ressources Humaines - Bureau du recrutement, Section Apprentissage - 2, rue de Lobau, 75004 PARIS. Ou à déposer sur place : Mairie de Paris – Direction des Ressources Humaines - Accueil du Bureau du recrutement - 2 rue de Lobau, 75004 Paris - Métro Hôtel de ville Horaires d'ouverture : de 9h à 17h sans interruption sauf les week-ends et les jours fériés. Plus d’informations : http://www.paris.fr/services-et-infos-pratiques/emploi-et- formations/travailler-a-la-ville/apprentissage-28#infos-pratiques_42

Crédit : mairie de Paris