Maléfique : 170 millions de dollars de recettes en trois jours, 30% de spectateurs de moins de 18 ans

Angelina Jolie connait là le meilleur démarrage de sa carrière.
Ecrit par

La semaine dernière, les studios Disney ont dévoilé leur côté sombre, en dévoilant leur dernier long-métrage, porté par Angelina Jolie et Elle Fanning. Sorti mercredi dernier en France et vendredi dernier aux Etats-Unis, Maléfique a déjà ensorcellé le public, prenant de court et atomisant les prévisions des analystes.

Il y a deux semaines, Air of melty vous a révélé que le blockbuster très attendu X-Men Days of Future Past avait réalisé le deuxième meilleur démarrage de l’année en France, avec 3 860 entrées lors de ses premières séances parisiennes. Mais, qu’on se le dise, la concurrence rode chaque semaine au cinéma ! Mercredi dernier, en France comme aux Etats-Unis, le dernier long-métrage des studios Disney, baptisé Maléfique et porté par l’actrice de renommée mondiale Angelina Jolie, est sorti dans les salles obscures. Verdict, le film, traitant de l’évolution de la relation entre la princesse Aurore, future Belle au Bois Dormant, et de la fée Maléfique a encore plus ensorcelé les foules que ce que les analystes avaient prévu ! Aux Etats-Unis, diffusé dans 3 948 cinémas, le film a d’ores et déjà généré pas moins de 70 millions de dollars (soit 51,5 millions de dollars) ! Ni plus ni moins que le meilleur démarrage de la carrière d’Angelina Jolie, qui a pourtant participé à bien des films à succès !

Selon le site Hollywood Reporter, 30% des spectateurs s’étant déplacés dans les salles ce weekend avaient moins de 18 ans, confirmant ainsi que la très ‘bankable’ actrice a su attirer les jeunes, qui représentaient un spectateur sur cinq dans les salles de cinéma en France en 2013, selon une étude Ipsos. En France, où l’on estime le succès d'un filme en termes d'entrées et non en recettes rapportées, le long-métrage Disney avait réuni 86 000 spectateurs mercredi, le jour de sa sortie. Au total, dans le monde entier, le film a déjà rapporté 170,6 millions de dollars de recettes, soit 125 millions d’euros, dont 73,5 millions hors Etats-Unis.

Pour sa promotion, le long-métrage s’est largement, voire presque exclusivement, orienté autour de l’aura d’Angelina Jolie, qui porte non seulement le film mais aussi son image.De son côté, fort de ses 2 millions de spectateurs en un mois et demi d’exploitation, le long-métrage Babysitting pourrait bien avoir une suite, baptisée Holiday, comme l’a annoncé le magazine Le Point en fin de semaine dernière. Avec tout ça, les jeunes ne sont pas prêts de délaisser les salles obscures !

Crédit : wat, Walt Disney Pictures, Disney Pictures, Walt Disney