Mettre en avant son produit en critiquant la promotion intrusive et abusive, la campagne qui devrait savoir parler aux jeunes

Ecrit par

On le sait, la jeune génération est sensible aux bons plans en tout genre. Mais elle est aussi de plus en plus sensible à une communication authentique et simple. Et c'est justement là-dessus qu'a décidé de miser AGL Energy pour parler de sa nouvelle offre.

Comprendre la jeune génération, ce n'est pas toujours simple, loin de là. En revanche, comprendre les attentes de la jeune génération, c'est bien plus simple puisque cela passe notamment par un mot-clé principal : la notion d'expérience. Et, cela, les marques doivent le comprendre au plus vite pour parvenir à communiquer des messages qui seront effectivement entendus par les moins de 30 ans. Au-delà de cela, il y a quelque temps, nous vous parlions de l'importance de trouver un équilibre entre expérience non intrusive et mémorisation en matière de publicité mobile, à l'heure où nombreux sont les jeunes qui se plaignent d'avoir affaire à trop de publicités envahissantes sur le support mobile. Et, justement, aujourd'hui, pour assurer la visibilité de ses offres, le fournisseur d'électricité et de gaz australien AGL Energy a décidé de miser sur ce sentiment d'envahissement en le tournant en dérision pour évoquer un retour à la simplicité et à l'essentiel. Tout bon pour séduire les Millennials ?

Comme l'explique le site La Réclame, qui relaie la campagne, alors que en Australie, "les prix de l’énergie sont un sujet national, accentuant la méfiance des consommateurs", AGL Energy et son agence CHE Proximity ont décidé de tenter d'obtenir la confiance du grand public en lançant une campagne constituée de trois vidéos pariant sur un retour aux basiques. Concrètement, pour faire la promotion de sa nouvelle offre justement baptisée "Essentials", le fournisseur a fait le choix de mettre en avant une offre simplifiée, sans réductions ni bon plan aguicheur cachant en réalité des clauses dont il faudrait se méfier. Logiquement, dès lors, pour vanter son propre produit, "l’annonceur s’en prend aux mécaniques promotionnelles courants, que ce soit via le prospectus, la radio ou de la PLV" en montrant à quel point ils peuvent cacher le réel message d'une marque. Un retour à la simplicité qui a tout bon pour parler à la jeune génération ?