Millennials & Food, comment s'assurer de les toucher en 2019 ?

Ecrit par

La jeune génération aime bien manger. Si cela fait l'affaire des marques, encore faut-il que ces dernières sachent comment communiquer auprès de cette cible. À ce sujet, Content Shaker dévoile trois conseils à adopter en 2019 !

Au quotidien, vous le savez, la rédaction d'Air of melty se donne pour mission de vous aider à mieux comprendre la jeune génération. Et cela passe par une meilleure connaissance du rapport des 18-35 ans à tous les secteurs, des médias à la beauté, en passant par les banques et le marché de l'emploi, tout cela sans oublier le rapport des jeunes au secteur food. En effet, au-delà d'avoir activement préparé leur repas de Noël 2018, les Millennials s'imposent comme étant des bons vivants qui s'accordent régulièrement de bons plaisirs en cuisine. Cela ne les empêche pas pour autant de manger sainement, comme nous l'avions vu il y a quelques semaines en faisant le point sur la jeune génération végétarienne. Alors, si vous êtes une marque food, vous l'aurez compris, vous devriez marquer facilement des points auprès des Générations Y et Z. Mais maintenant que 2019, quelle stratégie de communication devez-vous adopter ? Une étude signée Content Shaker fait le point sur le sujet, en vous conseillant de miser sur trois points principaux.

Millennials & Food, comment s'assurer de les toucher en 2019 ?
Millennials & Food, comment s'assurer de les toucher en 2019 ?

Le premier point mis en lumière par Content Shaker est celui du pouvoir de l'histoire, à savoir qu'il convient de tabler sur l'émotion pour un meilleur ancrage de la marque. "Sujet passion depuis une dizaine d’années, pourtant, les contenus food les plus répandus sont principalement des productions “utilitaires” pensées pour valoriser un produit, le plus souvent en détaillant une recette. Si le consommateur y trouve de l’information, ces formats sont rarement vecteurs de rêve et d’émotions et donc peu différenciants pour les marques. Savoir se raconter en usant du storytelling pour tirer son épingle du jeu et travailler la présence à l’esprit de la marque : voilà le virage que les annonceurs food doivent prendre". Pour y parvenir, vous pouvez concrètement vous inspirer de beaux programmes culinaires comme par exemple Chef's Table sur Netflix. L'idée est de créer des émotions chez le spectateur, au-delà de lui mettre l'eau à la bouche. Aussi, n'hésitez pas à miser sur l'aspect série pour créer l'attente et susciter l'envie. Ne montrez pas tout d'un coup et privilégiez les rendez-vous avec votre audience. "Comment ? En remettant en question les formats courts et “one shot” pour se tourner vers les nouveaux contenus qui cartonnent : l’émission ou la web-série. Aubaine pour les annonceurs, elles permettent de prendre le temps, de gagner progressivement la confiance et l’adhésion du consommateur, de créer un lien privilégié et récurrent avec ce dernier". Enfin, à l'heure où plus rien ou presque ne se passe sans du marketing d'influence, misez sur "THE influenceur (celui qu'on n'attendait pas)". Il convient de personnifier le discours pour permettre aux cibles de s'y identifier plus facilement. "Un bon scénario, des épisodes en série et une stratégie d’influence inédite : tel est le bon mix pour un contenu food performant en 2019". Miam !

Crédit : unsplash Avatar of user Pablo Merchán Montes Pablo Merchán Montes @pablomerchanm Pablo Merchán Mon