Mobile : Notification Push, puissance et efficacité attestée auprès des jeunes

Le nouveau "Vous avez un message".
Ecrit par

Les moins de 30 ans sont accrochés à leur mobile en permanence. Pour quoi faire ? Tout : discuter, jouer, checker les réseaux sociaux...en gardant visiblement un oeil sur leurs notifications push !

Désormais, vous le saurez, pour séduire les jeunes, il faut pusher ! Le mois dernier, la rédaction d'Air of melty vous faisait savoir que le search et les Push Notifications constituaient les priorités d'investissement des entreprises françaises en 2015. Concernant ce deuxième point, nous n'étions que peu surpris puisque, nous vous le disions il y a quelques mois, les notifications push constituent une nouvelle force auprès des jeunes. Une nouvelle force qui trouve sa pertinence, selon le site French Web, dans le fait que, "contrairement à ce qui se passe avec la pub, l'utilisateur reste le maître du jeu. A tout moment, il peut résilier (via l’opt-out) son abonnement aux notifications d’un site Web s’il considère que les messages qu’il reçoit ne lui sont d’aucune utilité. C’est la grande différence avec l’e-mailing, le SMS, ou la publicité". Et bien qu'on se le dise, aujourd'hui encore, la notification push témoigne de sa force auprès des jeunes consommateurs. Pour preuve, selon une récente étude, 84% des jeunes se montrent réactifs aux notifications push, avec un avantage donné aux jeunes hommes !

En effet, selon une récente étude menée par le cabinet Retale, 86% des jeunes hommes et 79% des jeunes femmes sont enclins à réagir aux notifications push reçues sur leur mobile. Comme l'explique alors Pat Dermody, président de Retale, "les Millennials se reposent énormément sur leurs supports mobiles, et les notifications push sont alors une façon idéale de se connecter avec eux au sujet des dernières offres des marques et enseignes. Les chiffres montrent clairement que, pour la grande majorité des jeunes, des push notifications bien menés n'apparaissent pas trop intrusifs". Et c'est encore moins le cas quand la marque concernée fait partie des marques préférées des jeunes : dès lors, l'interaction avec la notification monte à 91% pour les jeunes hommes et à 85% pour les femmes.

En parallèle de ces données capitales, l'étude de Retale permet également de montrer que l'efficacité des notifications repose sur leur contenu : à ce jeu-là, ce que recherchent avant tout les jeunes, c'est "un coupon, un bon de réduction ou un bon plan immédiat" (61%), devant une "récompense", des "informations sur un produit et sa disponibilité" (35%), les horaires d'ouverture et adresse des enseigne, sans oublier un GPS intégré pour retrouver les produits dans l'enseigne. A l'inverse, le fait d'utiliser une notification "pas assez pertinente" rebutera 39% des jeunes, devant le fait qu'une notification soit trop intrusive (34%), qu'elles soient trop nombreuses (25%), qu'elles n'incluent pas de bons plans (14%) ou qu'elles soient mal programmées (11%). Vous le voyez donc, la notification push n'est pas un outil de communication miracle auprès des jeunes, mais elle fait quoi qu'il en soit ses preuves, dès lors qu'elle est bien utilisée !

Crédit : x