Mobile

Mobile : Une appli pour prévenir les suicides des jeunes en Corée du Sud

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les jeunes se disent tout via le mobile.

A cause d’un contexte économique pesant, de problèmes familiaux ou amoureux ou encore à cause du stress lié à l’éducation, il n’est pas rare de voir les jeunes éprouver un sentiment de mal-être, qui peut parfois les mener très loin, jusqu’à l’irréversible. Aujourd’hui, la Corée du Sud entend mettre fin au fléau du suicide chez les jeunes en surveillant leurs échanges téléphoniques. Intelligent ou intrusif, notre avis par ici.

Le mal-être des jeunes, c'est un fléau qui inquiète de nombreux acteurs. Air of melty vous en a parlé il y a quelques semaines, Facebook a par exemple lancé un outil anti-suicide pour venir en aide aux jeunes, en incitant leurs proches à faire savoir sur la plateforme que certains comportements les inquiètent. Aujourd’hui, à l’heure où les applications mobiles en tout genre se multiplient pour permettre aux moins de 30 ans de communiquer de façon toujours plus originale et toujours plus instantanée, en atteste l’application Wedo, présentée sur notre site cette semaine, les autorités sud-coréennes ont décidé de miser sur le mobile pour tenter de venir en aide aux jeunes qui en ont besoin, le pays faisant partie des pays affichant l’un des taux de suicide les plus élevés au monde, en particulier sur cette cible. Une application récemment lancée a fait beaucoup de bruit cette semaine, nous vous la présentons et vous donnons notre avis sur sa pertinence ou non.

Le mobile, outil de communication n°1 des jeunes.

Comme l’a bien expliqué France Info cette semaine, “l’application lancée par le ministère sud coréen de l'éducation alertera les parents dont les enfants sont considérés en danger. Le programme détectera des mots liés au suicide sur les réseaux sociaux, dans les messageries ou les recherches internet effectuées par les enfants sur leur téléphone”. C’est certain, en misant sur les discussions mobiles échangées entre les jeunes, l’application devrait connaître de très bons résultats puisque c’est principalement sur ce support que dialoguent les jeunes aujourd’hui, comme l’a montré une récente étude mettant en lumière ce que font vraiment les jeunes sur leur mobile, entre textos, réseaux sociaux & co. Or, il y a effectivement une urgence à régler ce problème inquiétant, à l’heure où la Corée du Sud affiche le plus haut taux de suicide de l'OCDE (40 par jour), avec les étudiants se retrouvant particulièrement touchés par ce fléau, notamment à l'approche des examens, qui se rapprochent de jour en jour avec la fin de l’année scolaire. Mais si cette application part d’un bon principe, très bon même, le fait est qu’elle va forcément être très intrusive et elle pourrait, sur le long terme, pousser les jeunes à s’exprimer sur un nouveau support, qui ne sera cette fois plus surveillé. C’est en ce sens que nous doutons de l’efficacité d’une telle approche. D’ailleurs, comme le rappellent les médias cette semaine, “l'initiative est déjà très critiquée. Les syndicats d'enseignants s'inquiètent pour la protection de la vie privée des jeunes sud coréens”. Une appli à surveiller donc, mais pas forcément à adopter !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Mobile : Shopus, l'appli pour vendre et acheter entre amis qui a tout pour séduire les jeunes
À lire aussi
Paiement mobile : LYDIA, "Les échanges d'argent pour les jeunes sont compliqués, on doit les simplifier" (EXCLU)
À lire aussi
Linkry, l'appli mobile qui combine les outils de LinkedIn et de Tinder pour séduire les jeunes
Encore plus de contenus
Marketing il y a 11 heures

La jeune génération, réellement adepte de la seconde main ou non ?

Quand on parle de la jeune génération, on parle de plus en plus de son côté engagé sur tous les fronts. Alors que plusieurs études ont notamment montré ces derniers mois que les 18-30 ans s'intéressent de plus en plus à la mode durable, de nouvelles données signées Jam font le point sur le sujet.

La jeune génération, réellement adepte de la seconde main ou non ?
Mobile : Une appli pour prévenir les suicides des jeunes en Corée du Sud
Pixel de tracking