Culture

Près d'un jeune sur trois inquiet de reprendre ses activités culturelles ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Près d'un jeune sur trois inquiet de reprendre ses activités culturelles ?

Mois après mois, chaque secteur d'activité retrouve doucement mais sûrement un peu de normalité. Pour le secteur de l'événementiel en revanche, la reprise est plus lente. Et même si les jeunes s'impatientent à l'idée de retrouver concerts, cinémas et parcs d'attractions, une nouvelle étude montre que l'inquiétude demeure.

Peu à peu, la France retrouve un semblant de normalité qui enthousiasme le plus grand nombre, même si la prudence et le respect des mesures barrières pour limiter la propagation du Covid-19 doivent rester de rigueur pour éviter une deuxième vague (et en la matière, certains des 18-34 ans ont peut-être quelques efforts à faire). Mais s'il y a bien une chose qui manque encore aux Français, et notamment aux plus jeunes, c'est une grande partie de la vie culturelle qui n'a pas encore pu reprendre : pas de festival ni de grands concerts en cet été 2020, tout a été reporté à l'an prochain. Comme le révélait une étude menée par Ifop et Weezevent en juin dernier, 95% des moins de 35 ans ressentaient à l'époque un manque quant à la pratique d'activités de divertissement, qu'il s'agisse de faire du sport, de se rendre au cinéma, d'assister à des concerts ou encore de se rendre dans les parcs à thèmes. Ils étaient aussi 8 jeunes sur 10 à se dire prêts à augmenter leur budjet alloué aux divertissements après le confinement. Deux mois plus tard, la situation a-t-elle évolué ? Afin d'accompagner au mieux les différents acteurs de l'événementiel dans leur reprise, Ifop et Weezevent ont de nouveau interrogé les jeunes Français pour cerner leur état d'esprit. Verdict, le manque est toujours aussi présent, avec 96% des Français de moins de 35 ans (contre 93% de l'ensemble des Français) qui déclarent ressentir un manque vis-à-vis de la pratique des activités culturelles.

Près d'un jeune sur trois inquiet de reprendre ses activités culturelles ?

Toujours selon cette deuxième vague de l'étude menée par Ifop et Weezevent, 100% des moins de 35 ans garantissent avoir l'intention de pratiquer à nouveau ces activités. Et ils prévoient de ne pas perdre de temps : 77% projettent de retrouver leurs activités dans les premières semaines après leur ouverture légale. D'ailleurs, on a déjà pu le voir, les jeunes ont été très nombreux à retourner dans les cinémas et dans les parcs à thèmes dès leur réouverture. Exactement comme il y a deux mois, 80% des jeunes sondés souhaitent maintenir ou augmenter leur budget alloué à ces activités à l'issue de la crise. Qu'on se le dise, la jeune génération a envie de soutenir le secteur de l'événementiel autant que possible ! En marge de cela, on note que 31% des Millennials français restent fortement inquiets à l'idée de participer à une activité, même si ce taux tend à baisser fortement au fil des mois. Sûrement parce que de plus en plus de mesures sont mises en place pour protéger ceux qui prennent part à ces activités. D'ailleurs, 55% des jeunes interrogés jugent que les conditions de reprise plus strictes par rapport à d'autres secteurs sont injustifiées. Il sont aussi 30% à conditionner leur retour à la levée totale des mesures restrictives. Mais, pour un jeune sur deux (51%), les mesures sanitaires font partie des critères les plus incitatifs pour reprendre une activité. Se divertir, avec plaisir, mais en toute sécurité !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les jeunes et la lecture, ça matche en cet été 2020 ?
À lire aussi
Les Millennials et les séries, quelle réalité en 2020 ?
À lire aussi
Harry Potter, Coluche, Beyonce, qui sont vraiment les personnalités préférées des jeunes en 2020 ?
À lire aussi
No Problemot, le jeu qui vous fait jouer (et bluffer) avec les lettres
À lire aussi
8 jeunes sur 10 prêts à augmenter leur budget alloué aux divertissements après le confinement ?
Encore plus de contenus
Halloween il y a 6 heures

Halloween 2020 et les Millennials, ça se fête ou pas ?

En cette année si particulière, les jeunes Français ont-ils la tête à fêter Halloween ? Une nouvelle étude signée YouGov s'intéresse au sujet en révélant que, clairement, le 31 octobre s'annonce bien moins festif que les autres années pour les Millennials.

Halloween 2020 et les Millennials, ça se fête ou pas ?
Près d'un jeune sur trois inquiet de reprendre ses activités culturelles ?
Pixel de tracking