Médias

Radio : Les jeunes encore et toujours branchés sur les ondes, un atout à exploiter pour les marques ?

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Les jeunes écoutent toujours (un peu) la radio !

Les jeunes passent beaucoup de temps sur Internet, c’est un fait. Tellement de temps, en fait, qu’ils en ont logiquement moins à consacrer aux médias dits traditionnels comme la télévision ou encore la radio. Mais, qu’on se le dise, ces supports ne sont pas désertés, loin de là. Médiamétrie décrypte la tendance.

On le reconnait, sur Air of melty, on vous parle beaucoup du marketing digital comme étant le nouvel eldorado des marques qui souhaitent engager la génération Y. Pas plus tard qu’hier, nous vous dévoilions les 7 tendances Social Media Marketing à suivre en 2015, selon des données dévoilées au HUBFORUM 2014. Mais le fait est qu’il n’y a pas que le digital dans la vie : le offline et, plus généralement, les supports traditionnels de publicité continuent à fonctionner auprès des jeunes. Nous vous en parlions il y a quelques jours, les jeunes restent sensibles aux imprimés publicitaires, preuve que la séduction ne passe pas forcément par le digital pour la génération Y ! Et si YouTube pourrait être en passe de remplacer la publicité télévisée, une étude vient de montrer que la publicité radio pourrait bien avoir un écho auprès des jeunes.

En tout cas, Médiamétrie vient de révéler, via son analyse de la saison radio 2013-2014 présentée lundi dans le cadre de la 4ème "Rencontres radio 2.0", que les jeunes écoutaient toujours la radio, en dépit du temps de plus en plus long qu’ils passent sur le net à visionner des vidéos. Ainsi, 78,2% des 13-24 ans écouteraient la radio pendant 1h56 en moyenne par jour et par auditeur. C’est, certes, beaucoup moins que l’ensemble de la population, qui se situe à 2h56 en moyenne par jour et par auditeur, mais cela confirme que la radio continue en tout cas à faire partie du quotidien des moins de 25 ans. En cela, les marques disposent d’un autre terrain de communication, même s’il n’est peut-être pas le plus efficace. Quelle autre donnée doit-on retenir de cette étude ? Sans aucun doute le fait que les jeunes ne consomment pas la radio comme leurs aînés.

La radio, un média à exploiter ?
Crédit : X

D'après cette analyse, l'audience de la radio sur des supports numériques est ainsi en constante progression et en particulier chez les jeunes. Ainsi, plus du quart (26,4%) des 13-24 ans ont écouté la radio sur un téléphone mobile, une tablette, un ordinateur, un téléviseur ou un baladeur numérique au cours de cette saison, un chiffre qui atteignait 11,3% il y a quatre ans. D’autre part, chez les 13-24 ans, 60% du volume d'écoute de la radio se fait en dehors du domicile. Pour Médiamétrie, qui a étudié la localisation de l'écoute de la radio par les jeunes, tous supports confondus, le domicile arrive en tête (39,8% du volume d'écoute) des lieux d’écoute chez les 13-24 ans, suivi de la voiture (34,5%), du lieu de travail ou d'études (18,7%) et 7% ailleurs. Par ailleurs, chez les plus jeunes, âgés de 13 à 19 ans, l’écoute est beaucoup plus sédentaire avec 53% du volume d'écoute réalisé à domicile, contre 25% pour les jeunes adultes, âgés de 20 à 24 ans, plus mobiles.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Tracks invite la génération Y à détourner la publicité, le Do It Yourself à l'honneur
À lire aussi
Snapchat utilisé par les médias pour capter l’attention des jeunes, top ou flop ?
À lire aussi
l’Etudiant : Marie Bourgoin Valade et Sébastien Mercier nommés Directrice et Directeur commercial
Encore plus de contenus
Marketing il y a 3 jours

Prisma Media x Storymind, “55% des 18-34 ans se sentent plutôt différents des gens de leur génération” (EXCLU)

Comprendre la jeune génération en cette fin d’année 2020, qu’est-ce que ça veut réellement dire ? Marine Grémy, Directrice Marketing Insight PMS Femmes-International et Jean-Emmanuel Cortade de la Saussay, Fondateur de Storymind, nous présentent les résultats d’une étude menée auprès des 18-35 ans avant et après le premier confinement pour mieux cerner leur état d’esprit du moment, leurs priorités et leurs envies.

Prisma Media x Storymind, “55% des 18-34 ans se sentent plutôt différents des gens de leur génération” (EXCLU)
Radio : Les jeunes encore et toujours branchés sur les ondes, un atout à exploiter pour les marques ?
Pixel de tracking