Marketing

Reporters sans frontières mise sur Minecraft pour déjouer la censure

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 1 min
Reporters sans frontières mise sur Minecraft pour déjouer la censure

À l'occasion de la journée internationale contre la censure sur Internet, Reporters sans frontières a décidé de s'inviter dans le jeu Minecraft pour proposer au grand public de découvrir des articles jusque-là censurés. Miser sur le jeu pour permettre au plus grand nombre d'accéder à l'information, on dit oui.

La gamification, pour engager le grand public, une bonne stratégie ? Indéniablement oui. Il y a quelques semaines, à ce sujet, La Croix Rouge réinventait Fortnite pour inviter le grand public à sauver des vies. Plus précisément, le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) avait eu l'idée de s'associer à Epic Games, l'éditeur du jeu phénomène Fortnite, pour faire prendre conscience aux joueurs de tout âge des souffrances physiques et morales infligées aux civils lors de conflits. À présent, c'est une autre ONG, à l'heure où la jeune génération montre plus que n'importe quelle autre génération son envie de s'engager, qui se met en lumière en misant sur le jeu : Reporters sans frontières (RSF) vient d'ouvrir une bibliothèque pleine d'articles censurés dans le jeu vidéo Minecraft.

Reporters sans frontières mise sur Minecraft pour déjouer la censure

Comme l'explique le site La Réclame, qui relaie la campagne réalisée en collaboration avec l’agence DDB Germany, le studio de design BlockWorks et la société de production MediaMonks, jeudi 12 mars 2020, à l'occasion de la journée internationale contre la censure sur Internet initié par RSF, "l'association a lancé une bibliothèque virtuelle accessible depuis Minecraft. Soit, l’un des jeux les plus populaires au monde comptant quelque 112 millions de joueurs actifs chaque mois". Dans cette bibliothèque virtuelle, on retrouve des centaines d'articles qui sont censurés dans pays où l'information libre est particulièrement difficile d'accès. "Les blogs, les journaux et les sites web y sont censurés, mais Minecraft est toujours accessible", d'où le fait que Reporters sans frontières a choisi d'utiliser "cette porte dérobée" pour mettre en lumière sa bibliothèque non censurée, comme l'a expliqué l'organisation sur le site web dédié. Alors, on joue...ou on lit des articles ?

Inscrivez-vous à la newsletter !
Encore plus de contenus
Reporters sans frontières mise sur Minecraft pour déjouer la censure
Pixel de tracking