Internet

Rocambole, “Pour les jeunes, la lecture n’échappe pas au binge-watching à la Netflix” (EXCLU)

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 6 min
Rocambole, “Pour les jeunes, la lecture n’échappe pas au binge-watching à la Netflix” (EXCLU)

Pour l’interview de la semaine, François Delporte, cofondateur de Rocambole, première plateforme européenne de streaming littéraire, répond à nos questions pour mieux comprendre le rapport des jeunes Français à la lecture !

En cette année 2021, les réseaux sociaux ne constituent pas la seule activité préférée des jeunes Français, même si Instagram, TikTok et Snapchat occupent une place de choix dans leur quotidien. Une récente étude menée par le Centre national du livre (CNL) a montré que les jeunes Français continuent de se passionner pour la lecture actuellement, même s'ils le font à leur façon. Zoom sur le sujet avec François Delporte, cofondateur de Rocambole, première plateforme européenne de streaming littéraire.

Zoom sur les jeunes et la lecture !
Crédit : Unsplash @thoughtcatalog

-Air of melty : Pouvez-vous présenter Rocambole en quelques mots ?

François Delporte, cofondateur de Rocambole : Rocambole est la première plateforme européenne de streaming littéraire. Aujourd’hui, 45 000 users lisent nos séries et un épisode est lu par minute. Notre spécificité réside clairement dans notre format. Court, immersif, chaque épisode doit donner absolument envie de lire le suivant. Nous n’avons pas cherché à adapter le livre au format numérique mais à produire du contenu spécialement pensé pour un usage numérique. Rocambole c’est plus de 150 séries exclusives et originales pour tous les goûts, dans votre poche, quand vous voulez. C’est à destination des grands lecteurs mais aussi des petits lecteurs. Actuellement environ 20% des personnes ont repris goût à la lecture grâce à la plateforme.

-Air of melty : On dit beaucoup que les jeunes passent énormément de temps devant les écrans et les vidéos en tout genre. Peut-on tout de même dire que les moins de 25 ans continuent de se passionner pour la lecture ?

F.D : Oui et on l’a d’ailleurs constaté avec notre série du moment Buzz Mortel numéro 1 depuis plusieurs semaines. Si ces jeunes passent autant de temps devant les écrans alors il faut aller les chercher sur leurs terrains de jeu favoris : les réseaux sociaux. Nous avons lancé une campagne Tik Tok avec l’influenceur Mehdi-Florian (plus d’un million d’abonnés) qui a permis d’attirer une cible plus jeune : les 13-17 ans et les 18-24 ans et qui a propulsé la série. Nous avons déployé une véritable stratégie concernant le marketing d’influence notamment sur Instagram et Tik Tok car le pouvoir de recommandation des influenceurs est incroyable. Selon l’étude Rakuten marketing : « quatre consommateurs interrogés sur cinq (80%) affirment avoir déjà acheté un produit recommandé par un influenceur » et les jeunes en priorité.

-Air of melty : A-t-on des chiffres sur le rapport des jeunes à la lecture ?

F.D : D’après l’étude menée par le CLN (Centre National Du Livre) concernant les habitudes de lecture des Français en 2020, 82% des jeunes de 15-24 ans lisent sous format papier et 37% au format numérique. Ce qui a changé ce sont les séquences de lecture des jeunes qui sont plus courtes car le numérique a changé notre façon de consommer la lecture.

-Air of melty : Qu'est-ce qui caractérise plus particulièrement la manière dont la jeune génération lit : a-t-elle tendance à enchaîner les livres ou à lire doucement mais sûrement ?

F.D : De façon générale tout ce qui touche au divertissement est consommé rapidement et tout de suite, donc les formats courts sont privilégiés. Rocambole utilise des codes narratifs spécifiques pour que le lecteur soit happé par l’histoire dès les premières lignes et qu’il ait à tout prix envie d’appuyer sur « suivant ». La lecture n’échappe pas au binge-watching à la Netflix. Ça touche aussi le secteur de l’édition ! Un format comme celui de Rocambole est complètement adapté à la situation. Un épisode représente en moyenne 5 minutes de lecture et la structure narrative immerge directement le lecteur dans l’histoire. C’est pratique, facile à glisser dans le quotidien des jeunes qui sont très connectés sur leurs smartphones.

-Air of melty : Qu'est-ce que le Bookstagram, le Booktok, le Booktube et ces autres communautés qui se créent autour de la lecture sur les réseaux sociaux ?

F.D : Ce sont des communautés de lecteurs, des lectrices d’ailleurs en majorité ! Chaque réseau social a sa spécificité : bookstagram est plus sur l’esthétique, booktok sur un format vidéo court et fun tandis que booktube privilégie les formats longs. Aux États-Unis et en Angleterre c’est un vrai phénomène. En France, c’est en plein boom. Nous avons d’ailleurs l’habitude de travailler avec Audrey du compte Instagram lesouffledesmots (52 500 followers) une des influenceuses les plus connues de la sphère littéraire dans le but de promouvoir nos séries. Aujourd’hui le hashtag bookstagram c'est plus de 58 millions de publications contre 20 millions en 2018. Le #booktube recense plus de 43 000 vidéos sur la plateforme. Sur TikTok, le #BookTok comptabilise plus de 5,8 milliards de vues et prend de plus en plus d’ampleur.

-Air of melty : Comment ces nouveaux réseaux changent les habitudes de lecture de la génération Z ?

F.D : Je pense que cette génération a le besoin de faire partie d’une communauté. Que ce soit pour d’autres acteurs du divertissement, on commente, on partage, on en parle. La lecture peut être considérée comme solitaire parce qu’on n’a pas toujours des proches avec qui échanger. Désormais c’est possible. Par exemple, chez Rocambole nous avons placé la communauté au cœur de notre projet. Récemment, nous avons intégré à l’application la possibilité de mettre des commentaires sur les séries. En plus de nos réseaux sociaux (Instagram, Facebook, Twitter, Youtube) il y a un Discord qui regroupe près de 500 personnes où il est possible d’échanger notamment avec les auteurs et entre lecteurs. De plus, nous travaillons quotidiennement avec les influenceurs pour mettre en avant nos séries et créer du lien. Au-delà des habitudes de lecture, c’est le pouvoir de recommandation des influenceurs (et pas uniquement littéraires) sur les réseaux qui va jouer un rôle crucial dans leur acte d’achat.

Air of melty : Peuvent-ils inciter les jeunes à lire davantage ?

F.D : Bien sûr ! A lire davantage ET autrement notamment avec la lecture numérique. Indirectement c’est la lecture numérique qui vient déjà jusqu’à eux via les réseaux sociaux sur lesquels ils sont beaucoup connectés. Par exemple, 60% des utilisateurs chez Rocambole ont entre 25 et 45 ans. Pour la sortie de notre série Buzz Mortel comme cité précédemment grâce au lancement de la campagne TIk Tok avec Mehdi-Florian nous avons capté une nouvelle audience : les jeunes.

-Air of melty : À quelle littérature les jeunes s'intéressent-ils sur les réseaux ?

F.D : Il s’agit de la catégorie Young Adult qui s’adresse aux adolescents et aux jeunes adultes en moyenne âgés entre 12 et 30 ans. On y trouve tous les genres littéraires mais ce qui prédomine c’est la SFFF. Chez Rocambole, nous avons un large choix dans cette catégorie car beaucoup de nos utilisateurs sont amateurs de jeux-vidéos. Nous privilégions d’ailleurs les collaborations avec cette communauté pour toucher le maximum de lecteurs, les derniers en date étant Devovo (86 200 followers), Pixia (48 500 followers) très en vogue sur la plateforme Twitch.

-Air of melty : Quels sont les livres et les genres qui reviennent le plus dans ces contenus diffusés sur les réseaux sociaux ?

F.D : Il s’agit essentiellement de la catégorie Young Adult insufflé par Harry Potter à la fin des années 90 mais pour ne citer que quelques succès littéraires on peut penser également à Twilight, Hunger Games, La Passe-Miroir, Nos Etoiles Contraires, Divergente, Miss Peregrine et les enfants particuliers, À la croisée des mondes etc. Parmi les plus gros succès de Rocambole dans cette catégorie Young Adult on peut citer Buzz Mortel où c’est au lecteur de trouver l’identité du coupable du crime, Viral qui avait malheureusement prédit la pandémie mondiale que nous vivons, Lucile Rhodes une série fantastique ou encore Dans les ruines de la SF post-apocalyptique. Compte tenu de l’engouement pour ces titres, l’équipe éditoriale travaille sur de nouveaux projets… Après sinon la littérature occupe également une place importante sur les réseaux mais c’est généralement un public plus âgé que pour la catégorie Young Adult. Je pense notamment à Maïté du compte mademoisellelit (68 700 followers) avec laquelle nous avons également collaboré.

-Air of melty : Comment voyez-vous le rapport des jeunes à la lecture évoluer au cours des mois et années à venir ?

F.D : On entend beaucoup de discours assez défaitistes sur les jeunes et la lecture. On tend à dire qu’ils ne lisent plus mais ils n’ont jamais lu autant que sur leurs smartphones. C’est à nous, acteurs du divertissement d’innover et de faire en sorte de faire venir la lecture jusqu’à eux. Je pense que le livre-objet aura toujours sa place chez les jeunes, on le voit notamment via les best-sellers dans cette catégorie Young Adult mais en parallèle il va y avoir de véritables innovations dans le secteur. Rocambole en fait partie avec son format unique : la série littéraire.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
4 jeunes sur 10 ne pourraient pas se passer des réseaux sociaux plus de quelques jours
À lire aussi
Les réseaux sociaux, le canal d'information privilégié des jeunes Français
À lire aussi
59% des jeunes n'ont vu aucune conséquence suite à leur acte de violence en ligne
Encore plus de contenus
TikTok il y a 2 jours

TikTok : Les 7 profils de jeunes utilisateurs des réseaux sociaux décryptés

Pour mieux comprendre ce que recherche réellement la jeune génération sur les réseaux sociaux et pour permettre aux marques de toujours mieux toucher leur cible, l'appli phénomène TikTok vient de dévoiler une étude qui met en lumière 7 profils de socionautes. Des profils qui mettent en lumière des états d'esprit parfois très différents !

TikTok : Les 7 profils de jeunes utilisateurs des réseaux sociaux décryptés
Rocambole, “Pour les jeunes, la lecture n’échappe pas au binge-watching à la Netflix” (EXCLU)
Pixel de tracking