Salon des Entrepreneurs

SDE Lyon Auvergne-Rhône-Alpes : Entreprendre avant 30 ans, une aventure possible et mise en avant par le Salon des Entrepreneurs

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
SDE Lyon Auvergne-Rhône-Alpes : Entreprendre avant 30 ans, une aventure possible et mise en avant par le Salon des Entrepreneurs

Les 13 et 14 juin, le Salon des Entrepreneurs a pris possession de Lyon pour deux jours de conférences, de networking et d'ateliers en tout genre adaptés à tous les porteurs de projets entrepreneuriaux. Pour les plus jeunes, le rendez-vous à ne pas manquer était du côté du stand jeunes, avec la melty academy organisée avec le Moovjee.

Pour les jeunes entrepreneurs, il est temps de passer à l'action ! Ces 13 et 14 juin 2018, au centre des Congrès de Lyon, s'est tenu le Salon des Entrepreneurs Lyon-Auvergne-Rhône-Alpes, à savoir un rendez-vous à ne pas manquer avec notamment le retour de la melty academy en partenariat avec le Moovjee. Pendant deux jours, les porteurs de projets entrepreneuriaux ont pu profiter de nombreuses conférences et d'animations leur apportant toutes les réponses à leurs interrogations. Et, bien évidemment, la rédaction d'Air of melty était présente sur place pour vous faire vivre l'événement en direct. À présent, il est temps de dresser le bilan de ce salon, qui fêtait ses 15 ans. Pendant deux jours, les trois mots-clés qui ont résonné dans toutes les salles du Centre des congrès de Lyon ont été les suivants : oser, être passionné et s'engager. Dès le débat d'ouverture du Salon des Entrepreneurs, les intervenants ont tenu à rappeler que la vie d'entrepreneur n'est pas un rêve éveillé : "c'est beaucoup de stress, mais du stress positif. Alors foncez et faites-vous accompagner". Pour Fouziya Bouzerda, vice-présidente en charge du développement économique de la métropole de Lyon, quelques qualités sont déterminantes dans la vie d'un entrepreneur : il faut ainsi, selon elle, "être pugnace, volontaire, ne pas avoir peur de prendre des risques et aller jusqu'au bout de ces risques".

La parole aux jeunes entrepreneurs !

Dès lors que l'on profite de ces qualités et de cet état d'esprit, c'est une réalité en 2018, entreprendre avant 30 ans, c'est tout à fait possible, à condition notamment de connaître ses limites. Pour Clémence Durieux, jeune fondatrice de Le Bon Gustave, "le défaut que l'on a souvent en tant que jeune entrepreneur, c'est de vouloir tout faire tout seul. Or on ne peut pas et on ne sait pas tout faire. Il faut savoir demander de l'aide autour de soi, auprès de ses proches comme auprès de professionnels". Mais, à ce sujet, comment se construire un réseau quand on est jeune ? Il faut miser sur "beaucoup de débrouillardise et de culot", selon les entrepreneurs intervenant à la conférence "Entreprendre avant 30 ans". Il est aussi important de parler de son projet partout autour de soi et "ne pas attendre qu'on vienne vers vous". Et il faut avoir confiance en soi, parce que des jeunes qui sortent de l'école ont "appris à apprendre" et savent donc comment gérer un projet en apprenant chaque jour un peu plus comment le faire. Aussi, ces moins de 30 ans sont souvent débrouillards puisque, comme l'explique Clémence Durieux, "quand on est pauvre, on est intelligent", dans le sens où l'on trouve de nouvelles manières de survenir à ses besoins et de développer sa boîte. Et elle sait de quoi elle parle puisqu'elle-même a perdu 40 000 euros et un an dans une application qui n'est jamais sortie. Pour une autre entrepreneur présente sur scène, il est aussi indispensable d'incarner son entreprise et de trouver les bons mots. Particulièrement pour elle puisque sa start-up se charge de rédiger des portraits pour des chefs d'entreprise. Vous le voyez donc, la jeune génération a pu profiter de nombreux conseils pour bien se lancer.

Paul Morlet est venu échanger avec les jeunes entrepreneurs !
Cours de pitch à la melty academy, avec melty et le Moovjee !

Et quelques jeunes entrepreneurs privilégiés ont même pu profiter d'une formation personnalisée au sein de la melty academy, organisée par meltygroup et le Moovjee, l'association dont la mission est d’accompagner les jeunes entrepreneurs de 18 à 30 ans dans leur développement personnel et la croissance de leur entreprise notamment avec un programme de mentorat. Au programme de cette journée spéciale, une dizaine de jeunes porteurs de projets ont pu profiter de plusieurs ateliers les aidant par exemple à bien communiquer sur le plan du B2B grâce à quelques conseils bien pratiques (trouver son ADN en définissant son projet par 3 à 5 mots, connaître la concurrence, créer et entretenir un réseau, etc), à miser sur les réseaux sociaux pour se donner de la visibilité, à comprendre comment trouver leur financement en fonction de leur projet et des aides disponibles ou encore à décrypter comment un développement commercial est possible. Aussi, un expert du pitch est venu leur apprendre comment améliorer la manière dont on parle de son entreprise, en leur rappelant que "l'entrepreneuriat est avant tout une histoire", et qu'il faut donc parler avec passion et sincérité, en parlant de soi, en donnant des exemples, en cherchant à donner envie et en y croyant même au niveau de la posture. Enfin, ces jeunes entrepreneurs ont pu profiter d'un échange très fort avec Paul Morlet, fondateur de Lunettes pour Tous et preuve vivante qu'un jeune entrepreneur peut réussi. Ce dernier a répondu à toutes leurs interrogations avec une grande franchise concernant les concours, le financement, les valeurs ou encore le fonctionnement de start-ups en expliquant notamment qu'il est important d'avoir des clients dont on rêve pour se donner de beaux objectifs et de lancer rapidement une idée, et ce "même si elle n'est pas parfaite. La qualité d'un entrepreneur, c'est de faire évoluer son produit vite". Alors, vous vous lancez quand ?

Inscrivez-vous à la newsletter !
Encore plus de contenus
SDE Lyon Auvergne-Rhône-Alpes : Entreprendre avant 30 ans, une aventure possible et mise en avant par le Salon des Entrepreneurs
Pixel de tracking