Snapchat

Snapchat : Emily White, l'un des atouts forts du réseau social, quitte ses fonctions

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Temps de lecture : ~ 1 min
Emily White est sur le départ.

Elle était arrivée en décembre 2013 et avait ouvert le réseau social à la publicité en 2014. Surtout, Emily White a été à l'initiative du lancement de Discover sur l'application en janvier dernier. Mais la Directrice Opérationnelle de la start-up, autrefois débauchée de Facebook, est aujourd'hui sur le départ.

Vendredi soir, la semaine s'est terminée en beauté sur Air of melty, avec l'annonce du lancement de SnapTrip London, la première websérie réalité de meltyOriginal, sur Snapchat, le réseau social qui cartonne toujours plus auprès des 18-30 ans. Nous vous le répétons régulièrement ces dernières semaines, l'application d'échanges de photos éphémères cherche à diversifier son offre afin d'engager toujours plus les jeunes tout en monétisant son service. C'est dans cette logique que, en janvier dernier, Snapchat lançait Discover, un nouveau fil d'info au top pour les jeunes et pour la publicité. Mais aujourd'hui, le service Discover fait parler de lui pour une toute autre raison : Emily White, à l'origine de ce lancement et Directrice Opérationnelle de Snapchat depuis décembre 2013, au moment où elle avait été débauchée de Facebook, vient de quitter ses fonctions. C'est le site Re/Code qui a annoncé la nouvelle, ensuite confirmée par la firme : "Emily est une dirigeante talentueuse et nous la remercions pour toutes ses contributions au sein de SnapChat", a ainsi fait savoir la société d'Evan Spiegel auprès du site.

Emily White est à l'origine du lancement de Discover.

C'est sous l'impulsion d'Emily White que deux formats publicitaires ont vu le jour sur Snapchat en 2014, ainsi que le modèle Discover, nettemement plus original, puisque ouvert aux médias. Depuis le début de l'année 2015, il s'agit du troisième départ au sein des équipes dirigeantes de la jeune société. En janvier, le Responsable Commercial Mike Randall pliait bagage après sept mois de bons et loyaux services, tandis que, en février, c'était au tour de Sara Sperling, Responsable des Ressources Humaines, de quitter la firme, huit mois après son arrivée, en évoquant des "raisons personnelles". Ces départs pourraient s'expliquer, selon le blog du Monde, par "la volonté d'Evan Spiegel, le co-fondateur et patron de la start-up, d'accroître ses responsabilités opérationnelles". Les trois démissionnaires partagent un point commun de taille : ils étaient employés par Facebook avant de rejoindre Snapchat. En dépit de ces départs, Snapchat continue sa route. La semaine dernière, Alibaba, le géant chinois du e-commerce, aurait injecté 200 millions de dollars dans la start-up, un investissement stratégique qui pourrait permettre à Snapchat de percer en Chine, un terrain encore peu exploité. Mais l'information reste à confirmer.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Snapchat : Toujours plus prêt à se lancer (enfin) dans la musique ?
À lire aussi
Snapchat : Place aux jeux concours pour les marques sur la plateforme, Sephora se lance !
À lire aussi
Snapchat utilisé comme outil marketing pour promouvoir le prochain Call of Duty ?
À lire aussi
SnapTrip London, 4 snapchateurs, une websérie événement et 8 millions de vues !
À lire aussi
Snapper Hero, nouvelle websérie avec AT&T, l'occasion de confirmer le nouveau statut de Snapchat ?
Encore plus de contenus
Coronavirus il y a 8 heures

Les Millennials français, désireux de s'engager et de se rendre utiles pendant le confinement ? C'est confirmé !

La période de confinement n'est simple pour personne mais elle est indéniablement plus compliquée pour les personnes les plus exposées au virus et pour les personnes les plus vulnérables. Qu'on se le dise à ce sujet, la jeune génération a bien l'intention d'agir pour aider ces personnes à sa manière et à son échelle. Mais comment, au juste ?

Les Millennials français, désireux de s'engager et de se rendre utiles pendant le confinement ? C'est confirmé !
Dove il y a 10 heures

Dove fait tomber le masque des soignants dans une campagne engagée

Prendre la parole sur le coronavirus, pertinent ou pas pour les marques ? De son côté, la marque de produits de beauté Dove montre qu'un tel discours a parfaitement sa place en invitant le grand public à se montrer solidaire et à soutenir les soignants en première ligne.

Dove fait tomber le masque des soignants dans une campagne engagée
Snapchat : Emily White, l'un des atouts forts du réseau social, quitte ses fonctions
Pixel de tracking