Marketing

Technologie, Selection, utilité, 5 points qui rendent la consommation de la génération Z différente de ses aînés

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 2 min
Une génération bien à part !

Après avoir passé des mois à s'intéresser à la génération Y, voilà qu'il est déjà temps de se concentrer sur sa relève : la génération Z. A ce sujet, découvrez en cinq points essentiels ce qui la différencie de ses aînés en matière de consommation.

Chaque jour, la rédaction d'Air of melty se donne pour mission de vous aider à toujours mieux comprendre la relation qu'entretiennent les jeunes avec les marques. En la matière, cela fait des mois que nous vous répétons un point essentiel à intégrer, et que de plus en plus d'études viennent confirmer : les jeunes préfèrent aujourd'hui dépenser de l'argent pour des expériences plutôt que des biens ! C'est une récente étude signée Eventbrite/Harris qui a révélé que 78% des Millennials choisiraient de dépenser de l'argent dans des expériences plutôt que dans l'achat d'un bien, tandis que le site Forbes révélait quelques semaines plus tôt que les expériences, avec l'argent et le succès, faisaient partie de ce à quoi aspiraient vraiment les Millennials. Pour autant, qu'on se le dise, les jeunes ne sont pas prêts à dépenser des fortunes pour quelques minutes d'émotion et de plaisir : une nouvelle étude vient de montrer que les Millennials dépensent plus souvent que leurs aînés, mais dépensent moins. Et qu'en est-il de la génération Z ? Celle-ci aussi se distingue de ses aînés par une consommation et des achats différents. Des différences résumées en cinq points essentiels par le site Entrepreneur.

Une génération bien à part !

Le premier point mis en lumière par le site Entrepreneur, c'est le fait que les membres de la génération Z "utilisent la technologie pour acheter". Et c'est plutôt logique puisque la technologie fait partie de tous les aspects de leur quotidien. "Pour eux, c'est bizarre de ne pas être capable de trouver une information sur un produit ou une marque en ligne". De même, étant très habitués aux changements permanents en matière d'innovation, avoir affaire à des produits qui n'évoluent pas les inquiète plus que cela ne les rassure. D'autre part, ce qui marque la jeune génération, c'est son amour pour les produits utiles. "Contrairement à la génération X ou Y, elle ne voit pas l'utilité comme étant un luxe. Pour elle, il s'agit d'une nécessité. (...) Dit simplement, cette génération voit l'utilité comme le côté face de l'efficacité". Or, on le sait : sur une pièce, le côté pile ne va pas sans le côté face ! Plus exigeants, donc, les jeunes sont aussi plus sélectifs. Très objectifs et très rationnels, les Z ne dépenseront pas pour n'importe quoi, n'importe comment. Les achats compulsifs ? Très peu pour eux, chaque euro dépensé doit en valoir la peine ! En parallèle de cela, la jeune génération valorise la notion d'évasion. Qu'il s'agisse de livres, de séries, de films ou encore de jeux vidéo, les jeunes s'attendent à sortir de leur vie réelle et quotidienne. Les marques doivent en avoir conscience. Enfin, la génération Z se distingue de ses aînés par sa capacité à s'informer : nous avons affaire à une "génération qui adore faire des recherches avant d'acheter. Ces jeunes vont sur Google, lisent des tonnes d'avis, y réfléchissent pendant un jour ou deux et songent seulement ensuite à finalement acheter le produit". Autant dire qu'il va falloir vous montrer patient et persistant avec la jeune génération pour la séduire !

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
4 tuyaux pour affûter votre contenu marketing auprès de la Génération Z
À lire aussi
Comment les Millennials changent la manière dont les marques se construisent ?
À lire aussi
Les Millennials en demande de Native Advertising plutôt que de publicité directe
À lire aussi
Carlsberg surprend les fans frustrés de l'Euro 2016 en mode bon plan
À lire aussi
L'expérience client de 2020 entre les mains des marketeurs !
Encore plus de contenus
Technologie, Selection, utilité, 5 points qui rendent la consommation de la génération Z différente de ses aînés
Pixel de tracking