TikTok

TikTok et Facebook s'engagent contre le cyber-harcèlement

Publié par
Céline Pastezeur
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
TikTok et Facebook s'engagent contre le cyber-harcèlement

Le 7 novembre 2019, se déroule la journée nationale de lutte contre le harcèlement à l'école. Pour prendre part au combat et lutter contre les violences en tout genre qui visent la jeune génération, TikTok vient de s'engager aux côtés de l'association e-Enfance. De son côté, Facebook a aussi dévoilé une campagne.

Actuellement, si vous cherchez la jeune génération, vous avez de grandes chances de la trouver en ligne, connectée à ses réseaux sociaux préférées. La rédaction d'Air of melty vous en a déjà parlé, au quotidien, 78% des Z et 70% des Millennials visionnent des contenus sur YouTube. Au-delà de cela, ils sont aussi très nombreux à visionner des contenus vidéo sur Facebook, Instagram, Snapchat ou encore TikTok. Pour cette dernière application, c'est particulièrement vrai pour les plus jeunes, avec 11% des Z qui consultent l'application de manière quotidienne pour y visionner des vidéos. Ces dernières semaines, d'autres chiffres ont témoigné de l'ampleur du phénomène TikTok auprès du jeune public. Pour fêter sa première année d'existence en France, l'appli reine du Lyp Sync a annoncé que, en 12 mois, les utilisateurs français de TikTok ont téléchargé près de 270 millions de vidéos et partagé plus de 10 millions de contenus créatifs. En parallèle de cela, pas moins de 248 hashtags challenges ont été créés. Aujourd'hui, ce n'est pas un challenge qui met le réseau social en lumière mais une campagne de sensibilisation invitant les plus jeunes à utiliser les réseaux sociaux de manière positive et responsable pour mettre fin au cyber-harcèlement.

TikTok s'engage !

Comme le révèle un communiqué diffusé en ce mois de novembre 2019, à l'occasion de la journée nationale de lutte contre le harcèlement à l'école le 7 novembre, TikTok, qui entend proposer à ses utilisateurs un "espace de découverte et d'expression sûr et positif", accompagne et soutient l'association e-Enfance dans son action de sensibilisation des jeunes aux pratiques responsables du numérique et de lutte contre le cyber-harcèlement. "Pour porter et diffuser le message d’e-Enfance, TikTok a mobilisé ses créateurs français pour qu’ils s’expriment en vidéo sur le thème du harcèlement. Ainsi, ils encourageront leur communauté, notamment les plus jeunes, à un usage toujours plus positif et responsable de la plateforme et de leur environnement numérique". Dans les faits, dès le 7 novembre, 6 créateurs proposeront à leur communauté riche de millions d’abonnés, des vidéos de sensibilisation sur le thème du harcèlement. Au travers de ces contenus, @camilletesigne, @matdeuh ou bien encore @jeremyslalomn. diffuseront du "Love" et des messages positifs, rappelant à tous qu’il faut agir et ne pas rester immobile face au harcèlement. Les utilisateurs TikTok sont par ailleurs invités à partager ce message en utilisant le hashtag #TikTokerLove dans leurs vidéos. Enfin, pour renforcer sa présence auprès des plus jeunes, e-Enfance a créé un compte officiel sur TikTok et y propose des vidéos éducatives

Dans le même temps, Facebook a également réaffirmé son engagement contre toutes les formes de harcèlement en soutenant la campagne "Stop Harcèlement" de l'association Respect Zone. Réalisée par l’agence Publicis Conseil et relayée sur les réseaux sociaux et à la télévision, cette campagne détourne les fonctionnalités de Facebook et Instagram pour appeler les jeunes à agir face au harcèlement scolaire et les sensibiliser aux méthodes d’aide aux victimes. "L’idée créative se traduit par la diffusion en accéléré du quotidien d’un élève harcelé ; un quotidien qui ne peut être pleinement compris qu’à sa relecture en utilisant le « Tap & Hold » (appuyer et maintenir), un principe propre au format Stories sur Facebook et Instagram permettant de faire un arrêt sur image". Ces campagnes sont d'une grande importance puisque l'on sait que le cyber-harcèlement est très présent chez les jeunes. En début d'année 2019, l'étude #MoiJeune menée par OpinionWay et 20 Minutes avait montré à quel point le cyber-harcèlement fait partie de la vie des jeunes. Selon cette étude, 53% des 18-34 ans affirment avoir déjà subi au moins une situation de cyberviolence sur les réseaux sociaux. Un chiffre qui concerne 51% des femmes et 54% des hommes et qui monte même à 63% chez les 20-24 ans.

Inscrivez-vous à la newsletter !
À lire aussi
Les 13-16 ans désormais plus actifs sur TikTok, Instagram et Snapchat que sur Facebook
À lire aussi
TikTok : Près de 270 millions de vidéos créées en un an en France, phénomène confirmé
À lire aussi
TikTok introduit la reconnaissance des visages et des produits, révolution en vue ?
À lire aussi
TikTok lance son tout premier smartphone
À lire aussi
TikTok soupçonné de transférer des données en Chine sans autorisation
À lire aussi
TikTok invite ses jeunes utilisateurs à s'engager pour la planète et à lutter contre le changement climatique
Encore plus de contenus
Marketing

La publicité, premier facteur d'influence auprès des 18-24 ans ?

Souvent, on parle du fait que les influenceurs et l'avis des pairs influencent directement les achats des 18-35 ans. Mais qu'en est-il de la publicité ? Les jeunes y sont-ils sensibles avant ou pendant leurs sessions shopping ? À en croire de récentes données signée Brandwatch, la réponse est oui.

La publicité, premier facteur d'influence auprès des 18-24 ans ?
Twitter

Bientôt des Stories sur Twitter ?

La folie des stories sur les réseaux sociaux n'est pas près de s'arrêter ! Après Snapchat, Instagram, Facebook, YouTube ou encore Spotify, c'est désormais au tour de Twitter d'envisager de se lancer dans la publication de contenus éphémères. En tout cas, c'est ce que laisse à penser sa dernière acquisition.

Bientôt des Stories sur Twitter ?
TikTok et Facebook s'engagent contre le cyber-harcèlement
Pixel de tracking