Snapchat : Outil marketing exploité par France 4 pour attirer les jeunes vers la Slow TV ?

La Slow TV pour passionner les jeunes ? France 4 prend le pari en misant sur Snapchat !
Ecrit par

Connaissez-vous la Slow TV ? Il va falloir vous pencher sur le sujet car ce nouveau genre de programmes pourrait bien largement trouver sa place auprès du jeune public. La preuve, France 4 vient de s’inviter sur Snapchat pour inciter les moins de 30 ans à se familiariser avec ce concept unique en son genre… La Slow TV et l’éphémère, ça semble matcher !

On le voit de plus en plus chaque jour, Snapchat est aujourd’hui devenu un véritable média de masse pour la jeune génération. Au-delà de s’échanger des photos et des vidéos délirantes entre amis, nombreux sont désormais les moins de 25 ans qui utilisent la plateforme pour avoir accès à des services d’information via Discover et à des contenus médiatiques en tout genre grâce aux médias qui s’ajoutent directement dans leur liste d’amis. A titre d’exemple, comme la rédaction d’Air of melty vous le disait la semaine passée, Snapchat a été l’outil marketing (et de teasing) choisi par les NRJ Music Awards 2015 pour dévoiler l’identité des premiers artistes annoncés pour chanter en live lors de la cérémonie en novembre prochain. D’autre part, alors que SnapTrip, la première websérie réalité diffusée sur Snapchat et conçue par meltygroup, reviendra prochainement pour une quatrième saison promettant de dépasser un nouveau record, Snapchat a dévoilé le mois dernier Swag-a-saurus, la première série télévisée conçue pour la plateforme adorée des jeunes. Après la première série télévisée, place désormais à la première expérience slow TV.

En effet, comme le révèle aujourd’hui le site L’ADN, "après le succès second écran de Tokyo Reverse, Bigger Than Fiction, EDENDOC et France 4 récidivent à l’occasion de la diffusion de Slow Moscow, pépite visuelle de six heures dont les scènes de danse au ralenti ont été complétées par des vidéos éphémères postées sur Snapchat". Si la Slow TV est née à la fin des années 60 aux États-Unis, elle n’a pas encore connu de réel essor en France, si ce n’est en 2014, grâce à Tokyo Reverse, une virée de neuf heures dans les rues d’un Tokyo qui marche à l’envers, diffusé sur France 4. A l’époque, le programme, sans être pour autant un énorme succès en termes d’audience, avait été "célébré sur les médias sociaux pour sa créativité et l’originalité de son dispositif second écran", explique le site marketing. Toujours avec l’envie de rajeunir son audience, France 4 reprend donc le même cocktail en 2015 avec EDENDOC pour la production et Bigger Than Fiction pour l’animation digitale. Pendant six heures, Slow Moscow met en scène les pas ralentis d’un couple de danseurs autour desquels la capitale russe évolue en accéléré. Dans le cadre d’un tel concept, "le second écran devient le premier", et c’est pourquoi l’agence Bigger Than Fiction a produit "un maillage de contenus ambitieux articulant la proximité de Twitter et, pour la première fois en France, le caractère éphémère de Snapchat". Concrètement, "tournés à Moscou au plus près du programme TV, les contenus Snapchat offrent un regard alternatif sur les images de l’antenne et misent sur la qualité. Des saynètes poétiques du prequel dont la musique accompagne le spectateur jusqu’à la diffusion, aux Stories et DM - vidéos proposant, pour chacun des 24 tableaux de l’émission, un autre angle de vue sur l’action et des contenus making-of exclusifs - tout est pensé pour favoriser l’immersion". Au total, ce sont pas moins de 120 séquences vidéo Snapchat qui ont rythmé la soirée du 03 octobre sur France 4, au cours des 6 heures de diffusion. L’éphémère prend une toute nouvelle dimension !

Crédit : france 4, snapchat